Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bonnes perspectives pour la campagne agricole dans l'Oriental




Les précipitations et les chutes de neige que connaît la région de l’Oriental avec une bonne répartition spatiale et temporelle placent sous de "bonnes perspectives" la campagne agricole 2017-2018.
Le cumul pluviométrique moyen enregistré à la date du 7 février courant s’élève à 127 mm et est considéré très réconfortant pour les agriculteurs, souligne un communiqué de la Direction régionale de l’agriculture.
Et d’ajouter que les quantités des semences certifiées qui est de 85.000 qx (60% de blé tendre, 30% d’orge et 10% de blé dur) et d’engrais qui dépasse les 6.000 qx mises à la disposition des agriculteurs au niveau des centres de vente auront un impact positif sur le rythme d’avancement des activités agricoles.
Pour les céréales d’automne, et malgré l’insuffisance des précipitations enregistrées durant les mois de novembre et décembre derniers, la superficie totale emblavée a dépassé 217.100 ha, sachant que seulement 5% de la superficie est située au niveau du périmètre irrigué, précise la même source.
La Direction régionale de l’agriculture de l’Oriental indique, par ailleurs, qu’afin d’assurer un bon démarrage de la prochaine campagne agricole 2018-2019, elle a arrêté un programme de multiplication des semences céréalières.
Ledit programme arrêté en début de la campagne 2017-2018 a été dépassé de 24% avec 2.482 ha, dont 765 ha de blé tendre, 231 ha de blé dur et 1.486 ha d’orge, précise-t-on.
Pour ce qui est des légumineuses alimentaires, 86% du programme arrêté est déjà réalisé, soit une superficie de plus de 1.120 ha. Quant aux cultures fourragères, la superficie totale emblavée est de 16.530 ha, soit un dépassement de l’objectif de 18% par rapport au programme et de 19% par rapport à la campagne 2016-2017.
Pour la betterave sucrière, et suite au déficit hydrique enregistré au niveau du complexe hydro-agricole de la Moulouya, la superficie semée à la date du 2 février est évaluée à 2.372 ha, relève le communiqué.
Faisant une évaluation de l’état des parcours, la Direction régionale indique que le retard des précipitations a eu un impact négatif sur les différents faciès pastoraux, formant le souhait que les dernières pluies et chutes de neige qui ont touché les hauts plateaux vont impacter très favorablement la situation des parcours.
’’Globalement, l’état végétatif des cultures est qualifié de satisfaisant, et la situation des cultures déjà mises en place devrait évoluer favorablement compte tenu des précipitations enregistrées, des travaux d’entretien et des traitements phytosanitaires apportés par les agriculteurs’’, conclut le communiqué.

Samedi 10 Février 2018

Lu 694 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 L'événementiel en quête de perspectives meilleures