Bientôt un colloque sur l'enseignement du cinéma à l' université


Libé
Jeudi 10 Mars 2022

"L'enseignement du cinéma à l'université marocaine" est le thème d'un colloque prévu, les 20 et 21 mai prochain à Kénitra, à l'initiative de l'Association marocaine de recherches académiques en Cinéma (AMRAC).


Ce colloque s'articulera autour de cinq interventions portant sur "Les programmes et contenus de l'enseignement du cinéma à l'université", "Les cursus et approches de l'enseignement du cinéma à l'université" et "Les formations agréées dans les écoles et instituts des métiers du cinéma".


Cette rencontre, qui connaitra la participation d'une pléiade d'universitaires spécialisés dans l'enseignement du cinéma, se penchera également sur la "Recherche académique sur le cinéma dans les universités marocaines" et "l'enseignement du cinéma à l'université marocaine et les échanges internationaux".


L'organisation de cette rencontre émane du constat que l'enseignement du cinéma au sein de l'université se plie à plusieurs paradoxes quoiqu'il offre des formations diplômantes (Licence professionnelle, Master et Doctorat), selon les organisateurs.


D'après eux, le cinéma ne jouit pas de l'intérêt nécessaire dans le cadre des différentes formations de recherche agréées au sein des facultés des lettres et des sciences humaines, car souvent considéré comme une spécialisation purement technique.


Selon une note de présentation de ce colloque, le cinéma est "souvent enseigné comme pilier éducatif secondaire renforçant un élément pédagogique de base, ce qui coïncide avec les efforts concertés d'un groupe de professeurs qui s'intéressent au cinéma, qui en sont passionnés, et qui tiennent à l'enseigner comme une pratique artistique productrice de savoirs à travers les différents circuits de l'image".


Le colloque entend ainsi intensifier les efforts de tous les acteurs et parties prenantes afin d'ouvrir un véritable débat scientifique sur tout ce qui concerne le processus d'enseignement du cinéma à l'Université marocaine (curricula et approches, programmes et contenus, pédagogie, méthodes et priorités de formation et workshops, recherche académique...). 

Bouillon de culture

Film documentaire
 
L'ambassade d’Australie au Maroc a organisé mercredi, la projection du film documentaire australien "Brazen Hussies" au cinéma Renaissance à Rabat, à l’occasion de la journée internationale de la femme.


Ce film de 90 minutes, met en scène pour la première fois un chapitre passionnant et révolutionnaire de l’histoire australienne, le mouvement de libération des femmes durant les années 60, entremêlant des images d’archives fraîchement découvertes, des photographes personnelles, des souvenirs et des témoignages vivants d’activistes de toute l’Australie.


Le documentaire de la réalisatrice Catherine Dwyer montre comment un groupe de femmes audacieuses et diversifiées ont uni leurs forces pour défier le statu quo, exiger l’égalité et créer un profond changement dans le paysage social.
Dans une déclaration à M24, la chaîne d'information en continu de la MAP, l'ambassadeur d'Australie au Maroc, Michael Cutts s’est dit ravi de pouvoir projeter à l'audience marocaine ce documentaire, relevant que le défis de la réalisatrice était d’empêcher que l’oubli recouvre les sacrifices des femmes dans les années 1960 et 1970 et de montrer aux nouvelles générations qu’ils doivent, à leur tour, lutter afin de préserver et améliorer les acquis sociaux actuelles.


Le 8 mars est devenu une occasion de célébration, de fête, de promotion commerciale et d’opportunité marketing, a déploré la sociologue et directrice de publication de (Marayana.com), Sanaa El Aji, dans une déclaration en marge de la projection, précisant que cette journée n’est pas la fête de la femme mais plutôt, la journée internationale pour les droits des femmes.

 
Vernissage
 
Le vernissage de l'exposition collective "Regards au féminin" a eu lieu, mardi soir à la galerie Art's world à Casablanca, en présence d'un parterre d'intellectuels, d'artistes et de passionnés d’art.


Organisée à l'initiative de l'association création et communication, cette exposition qui se poursuit jusqu'au 13 mars, constitue un hommage à huit femmes de tous domaines de création confondus, notamment la littérature, le design, la peinture, la sculpture, la musique et le cinéma.


Cet évènement constitue également un jalon important dans le parcours de 20 femmes artistes d'ici et d'ailleurs qui célèbrent non seulement la journée internationale des droits de la femme, mais aussi leur créativité et leur talent en exposant leurs œuvres.


Ainsi, cette manifestation créative, qui est à sa septième édition, se veut une occasion de faire connaitre la production artistique au féminin, de fédérer les femmes artistes et de développer des liens de partenariat et de collaboration avec les acteurs concernés.


Dans une déclaration à la MAP, la commissaire de l'exposition, Salima El Ansary a indiqué que cette exposition est une occasion de rendre hommage à huit femmes de tous domaines confondus. "Le but derrière cette 7ème édition est d'honorer et de rendre hommage à la femme marocaine, outre de fêter la Journée mondiale des droits de la femme", a-t-elle expliqué.


Lu 795 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.