Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Badiaa Radi, présidente de la Ligue des écrivaines du Maroc


Libé
Vendredi 4 Février 2022

Badiaa Radi, présidente de la Ligue des écrivaines du Maroc
Suite au décès de l'écrivaine, poétesse et présidente de la ligue des écrivaines du Maroc, Aziza Yahdih Omar, les membres  du bureau de cette Ligue ont tenu une réunion urgente mercredi 2 février au siège du Club de la presse à Rabat, en présence de Badiaa Radi, présidente de la Ligue par intérim, Khatiba Moundib, présidente du conseil d’administration, et des deux conseillères du Conseil des sages Zahra Azz et Latifa Slimani Gherras.

En vertu de l'article 18 des statuts de la Ligue, et conformément à la formation du bureau exécutif issu des résultats du premier Congrès national tenu les 10, 11 et 12 janvier 2020 dans les villes de Mohammedia et Rabat, il a été décidé par l'ensemble des participants, les membres du bureau exécutif, la présidente du conseil d'administration et les deux conseillères du Conseil des sages, de former un bureau chargé de gérer la phase transitoire de la Ligue des écrivaines du Maroc jusqu'à la tenue du congrès national dans les délais prévus. Et c’est Badiaa Radi qui a été désignée pour diriger la Ligue durant cette phase transitoire.

Il a également été convenu de constituer un comité au sein du bureau exécutif pour assurer le suivi et la gestion du dossier du «Prix de l'écrivaine maghrébine» lancé par la Ligue des écrivaines du Maroc le 29 juillet 2021. Ce comité est composé de Khatiba Moundib, Latifa Slimani Gherras, Meriem Demnouti et Khadija El Kourchi.

En plus, il a été décidé de constituer un comité chargé d’organiser une cérémonie d’hommage  à la mémoire de la défunte, fondatrice et présidente de la Ligue des écrivaines du Maroc, Aziza Yahdih Omar.

Bouillon de culture

Revue scientifique
 
Le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication (Département de la jeunesse), a annoncé la parution imminente du premier numéro de la revue scientifique "Jeunesse", dédiée aux questions des jeunes.

La nouvelle revue a pour objectifs de contribuer à la création d'un espace scientifique et académique de partage et de communication entre les chercheurs, universitaires et acteurs institutionnels et sociaux spécialisés en la matière et de valoriser leurs productions scientifiques et académiques, indique le ministère dans un communiqué.

Les membres du comité de rédaction de la revue ont ainsi lancé un appel à contribution, permettant aux personnes intéressées de soumettre leurs contributions en langues arabe et française (études, travaux de recherche, rapports, enquêtes…), pour qu’elles soient publiées dans le premier numéro de la revue, qui s'intéresse notamment aux jeunes en relation avec les politiques publiques, l’action politique, le bénévolat, l’immigration, la culture et la numérisation.

Les candidats intéressés sont appelés à envoyer leurs papiers de recherche, dont le nombre de pages doit être compris entre 10 et 30, à l’adresse "revue-jeunesse@mjs.gov.ma" au plus tard le 30 mars prochain, ajoute la même source, notant que toutes les candidatures seront soumises à l'évaluation avant publication. La liste des papiers retenus sera annoncée le 30 avril et le premier numéro de la revue verra le jour le 15 juin prochain.
 
Emission T.V
 
M24, la chaîne d'information en continu de la MAP, vient de lancer Horrates (Libres), une émission hebdomadaire qui se veut un support dédié à la défense des droits des femmes et à la parité et l'égalité des genres.
 
Animée par la journaliste Aicha Zaimi Sakhri, l'émission met en lumière toutes les semaines un combat lié aux droits des femmes marocaines, leurs rôles, leurs conditions, et leur émancipation. Quelles inégalités devraient enfin faire partie du passé ? Comment lutter contre les discriminations ? Comment lever les tabous et faire évoluer les mentalités ? Autant de questions auxquelles l’émission tente d’apporter des réponses.

Chaque semaine, l’émission se penchera sur une problématique à travers, des interviews et des décryptages de femmes et d’hommes, jeunes et moins jeunes, de tout bord.

Pour ce premier numéro de Horrates, diffusé mercredi, la journaliste et animatrice de l’émission a reçu sur les plateaux de M24 Ouafa Hajji, présidente de l’Internationale socialiste des femmes. Elle est également membre du Bureau national de Jossour, forum des femmes marocaines, depuis 1995. L’invitée est aussi coordinatrice du collectif «Parité maintenant» qui œuvre depuis 2017 à la mise en œuvre réelle et effective de la parité telle qu’elle est prévue dans la Constitution.

La nouvelle émission vient ainsi étoffer la grille de programmes de la chaîne M24, comptant déjà «Al Machhad Attakafi» (paysage culturel), présenté par la journaliste et poétesse Ouidad Benmoussa, «M Auto» animé par le journaliste Jalil Bennani et «Aâlam Chahrazad» (le monde de Chahrazad) de l’animatrice Chahrazad Akroud, SporTime de Morad Moutaouakkil et «Bi kouli hodoue» (En toute sérénité) présenté par le journaliste Samir Benhatta.


Lu 1251 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >