Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Azelarabe Alaoui préside le jury du Festival Cèdre du court métrage




Azelarabe Alaoui préside le jury du Festival Cèdre du court métrage
Le réalisateur Azelarabe Alaoui présidera la 21ème édition du festival Cèdre universel du court métrage, qui aura lieu du 29 août au 1-er septembre à Azrou et Ifrane. Selon l’Association Ciné-clubs enfance et jeunesse, qui organise cette manifestation, le jury comprendra également le directeur du Festival du cinéma de Bagdad, Taher Alouan, le directeur du Festival de Gaza, Azeddine Chalah, ainsi que l'acteur Youness Lahri et la journaliste Aicha Tazi. Le jury, qui désignera le meilleur scénario, se compose, lui, du réalisateur Mohamed El Kaghat, le critique Youssef Ait Hamou et la réalisatrice Asmae Lmodir. Douze films seront en lice pour décrocher le prix ‘’Cèdre d’or’’ du court métrage international.
L’édition de cette année, qui sera placée sous le thème ‘’La féminité au cinéma’’, prévoit une série de projections en plein air dans plusieurs collectivités territoriales de la région et l’ouverture d’un village d’écriture de scénarios, dont les travaux se poursuivront tout au long de l’année sous forme d’ateliers animés par des cadres spécialisés. La cérémonie d’ouverture de ce festival sera marquée par un hommage aux artistes marocaines Saadia Azgoun et Hind Saadidi, à la créatrice et animatrice de l’émission ‘Moudawala’’, Rachida Ahfoud, ainsi qu’à la réalisatrice Izza Genini en tant qu’invitée d’honneur. Les artistes peintres Ouabbi Abdallah et El Moumen Rahma seront mis à l’honneur. Un hommage posthume sera rendu aussi au réalisateur feu Amine 
Nakrachi.  

Libé
Lundi 19 Août 2019

Lu 1243 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.