Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Avicii “n'en pouvait plus” selon sa famille




Avicii “n'en pouvait plus” selon sa famille
Le Suédois Avicii, un des DJs les plus célèbres de la scène électro mort vendredi à 28 ans, "n'en pouvait plus" et "voulait la paix", a déclaré sa famille jeudi dans une lettre ouverte. Considéré comme l'un des meilleurs DJs au monde, Tim Bergling, de son vrai nom, a été retrouvé sans vie vendredi à Mascate, la capitale du sultanat d'Oman, où il se trouvait depuis quelques jours en vacances avec des amis. "Il s'est vraiment débattu avec des réflexions sur la signification [des choses], la vie, le bonheur", a écrit sa famille dans la lettre consultée par l'AFP. "Il ne pouvait pas continuer plus longtemps. Il voulait trouver la paix". Contactée par l'AFP, la porte-parole de l'artiste a refusé de confirmer la cause de la mort, ni s'il s'agissait d'un suicide.
Une source au sein de la police d'Oman, où est mort Avicii, avait déjà fait savoir à l'AFP que la piste criminelle était écartée. Au cours de ces dernières années, le Suédois n'avait pas fait mystère de ses problèmes de santé, comme sa pancréatite, due à une consommation excessive d'alcool. Il avait dû annuler des shows en 2014 pour se faire retirer la vésicule biliaire et l'appendice. "Tim n'était pas fait pour la situation dans laquelle il se trouvait; c'était un homme sensible qui aimait ses fans mais qui évitait les projecteurs," a indiqué sa famille.
Il y a deux ans, il avait surpris ses fans en annonçant sa retraite. "Quand il a arrêté les tournées, il voulait retrouver un équilibre dans sa vie pour être heureux et être capable de faire ce qu'il aimait le plus - la musique", a-t-elle continué.

Libé
Samedi 28 Avril 2018

Lu 1173 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés