Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Avec “Les Indestructibles 2”, Disney en quête de nouveaux records




Après le succès des super-héros de l'univers Marvel dans le dernier "Avengers", Disney s'apprête à battre de nouveaux records avec le retour très attendu sur les écrans de la famille Parr, vedette du film d'animation "Les Indestructibles 2". Le long-métrage pourrait être le plus gros démarrage jamais enregistré par un film d'animation lors de sa sortie vendredi sur les écrans nord-américains, 14 ans après le premier "Indestructibles".
Selon les experts, le film réalisé par Brad Bird devrait engranger quelque 140 millions de dollars pour son premier week-end, dépassant le record du "Monde de Dory" en 2016 (135 millions de dollars). Le premier volet des "Indestructibles" a engrangé au total 633 millions de dollars de recettes et décroché l'Oscar du meilleur film d'animation en 2005.  "Les gens attendent ce film depuis très longtemps", a expliqué Samuel L. Jackson, qui prête de nouveau sa voix au super-héros Frozone, lors de l'avant-première à Hollywood la semaine dernière.
"Ceux qui ont vu le film à un certain âge ont maintenant des enfants, à qui ils vont montrer (l'original) avant de les emmener voir celui-là", a-t-il ajouté. Pour ce second opus, c'est la maman Hélène qui travaille à sauver le monde, laissant à son époux Bob le soin de gérer la maison et les enfants Violette, Flèche ainsi que le petit dernier Jack-Jack. Une tâche pas de tout repos au regard de ses incroyables pouvoirs.
Mais la famille Parr et leur allié Frozone devront renfiler leurs costumes pour lutter contre un nouveau super-vilain qui menace le monde. "C'est comme un film d'espionnage, très sophistiqué, qui rappelle les années 60", a affirmé Holly Hunter, la voix américaine d'Hélène, lors d'une séance de questions-réponses à Los Angeles. "Il y a des influences très différentes, qui viennent des passions de Brad, son enfance, sa façon d'être un papa. Il a mis tout ça au mixeur d'une façon très personnelle", a-t-elle ajouté. Malgré un fossé de 14 ans, "Les Indestructibles 2" débute environ cinq secondes après la fin du premier, quand la famille de super-héros fait face à une nouvelle menace. "Nous avons laissé les gens sur leur faim à la fin du premier film (...) Il y avait ce méchant, tout le monde voulait connaître l'issue du combat", a expliqué la productrice Nicole Grindle.
"C'est un truc qu'on peut faire dans l'animation alors qu'on ne peut pas attendre 14 ans dans un vrai film", a-t-elle concédé. Les critiques sont sous embargo jusqu'à la sortie du film dans les salles, mais les journalistes spécialisés et les amateurs ayant assisté à l'avant-première ont pu réagir sur les réseaux sociaux. Et la plupart semblent adorer.
 

Mercredi 13 Juin 2018

Lu 493 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés