Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au moins 30 villageois tués par l'EI en Afghanistan

Les talibans coupent la route entre Kaboul et Kandahar




Au moins 30 villageois dont des enfants ont été tués par des insurgés se revendiquant du groupe Etat islamique (EI) dans le centre de l'Afghanistan, ont annoncé mercredi des responsables locaux, faisant craindre l'apparition de l'EI au-delà de ses bases originelles dans l'est du pays.
Jusqu'à présent, l'EI avait revendiqué deux attaques spectaculaires contre la communauté chiite dans Kaboul - en juillet, 85 morts et plus de 400 blessés et le 10 octobre, 18 morts et 50 blessés - mais semblait cantonné à quelques districts de la province du Nangarhar (est) principalement.
Selon le gouverneur de la province de Ghor, territoire isolé situé dans le centre du pays, à mi-chemin de Kaboul et de la grande ville de Herat (ouest), "Daech (acronyme arabe de l'EI) a tué" mardi soir "environ 30 civils dont des enfants qu'ils avaient pris en otages", des villageois, pour la plupart des bergers.
Cette tuerie s'est produite en représailles à la mort d'un commandant de l'EI, a indiqué mercredi le gouverneur Nazir Khazeh à l'AFP.
"Les forces de sécurité, avec l'aide des villageois ont mené hier (mardi) une opération au cours de laquelle un commandant nommé Farouk a été tué. En retour, les combattants de Daech ont enlevé une trentaine de villageois, la plupart des bergers. Leurs corps ont été découverts par des gens de la région ce matin", a-t-il raconté.
Selon un porte-parole de la province, Abdul Hai Khatebi, "les villageois voulaient empêcher les combattants de Daech de voler leur bétail quand le commandant Farouk a été tué". Le porte-parole a également rapporté que les corps, découverts par des gens du pays mercredi matin, étaient "criblés de balles".
Les talibans ont rapidement pris leurs distances avec cette tuerie ciblant des civils: "Nous n'avons rien à voir dans l'incident de Ghor. Nous sommes en train d'enquêter" a indiqué leur porte-parole Zabuihullah Mujahid à l'AFP.
Un membre du conseil provincial, Abdul Hamid Nateqi, a précisé que deux membres des forces de sécurité ont été tués dans l'opération et a confirmé que la prise d'otages avait eu lieu "pour venger la mort du commandant" de l'EI.
D'après lui, des combats ont aussi opposé deux tribus tadjikes, qui s'étaient déjà affrontées dans le passé: les villageois Khodayar se sont rangés au côté des forces de l'ordre pour affronter les Morghabi, partisans autoproclamés de l'EI, a-t-il expliqué.
"Nous ne savons pas quels sont exactement les liens des Morghabi avec Daech, mais ils en partagent l'idéologie" a-t-il indiqué à l'AFP.
Par ailleurs, les talibans ont mené une attaque contre la principale ville de la province de Wardack en Afghanistan et ont coupé mercredi la route reliant la capitale Kaboul à Kandahar, la grande ville du sud du pays.
L'offensive visait la localité de Maidan Shahr située à environ 45 km de Kaboul après une série d'attaques contre des préfectures provinciales au cours des derniers mois.
Des combats se poursuivaient en dehors de l'agglomération et le principal axe routier était bloqué, a déclaré Abdul Rahman Mangal, porte-parole du gouverneur de la province.
Les bâtiments gouvernementaux ont été attaqués et des renforts ont été dépêchés sur place et ont été pris dans des embuscades, ont annoncé les talibans dans un communiqué.
Le mois dernier, les insurgés avaient investi la ville de Tarin Kot dans la province d'Uruzgan dans le centre de l'Afghanistan et avaient pénétré dans la ville de Kunduz dans le nord et dans celle de Lashkar Gah, capitale de la province du Helmand, menaçant de chasser les troupes gouvernementales.

Jeudi 27 Octobre 2016

Lu 454 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés