Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Au moins 270 arrestations lors de manifestations pour l'anniversaire de Poutine




Plus de 270 partisans de l'opposant russe emprisonné Alexeï Navalny ont été interpellés samedi, selon une ONG, lors de manifestations non autorisées à cinq mois de la présidentielle, dont plusieurs dizaines à Saint-Pétersbourg, la ville natale de Vladimir Poutine qui fêtait ses 65 ans.
La mobilisation, comme la réponse policière, a été dans l'ensemble nettement inférieure aux manifestations du printemps qui avaient rassemblé des dizaines de milliers de personnes, souvent très jeunes. Elle constitue cependant un défi direct au président russe - qui sauf énorme surprise devrait briguer un quatrième mandat au printemps prochain - le jour de son anniversaire étant habituellement marqué par de nombreux éloges.
Navalny avait appelé lundi ses partisans à sortir dans la rue, après avoir été condamné à 20 jours de détention pour appel à des manifestations non autorisées. C'est son troisième séjour en prison cette année.
Des rassemblements ont eu lieu dans 80 villes de l'Extrême Orient à la Baltique, dont Moscou, mais le plus important cortège a été organisé à Saint-Pétersbourg (nord-ouest), deuxième ville du pays, où 3.000 personnes ont défilé dans le centre-ville en scandant "Liberté à Navalny!" avant que des arrestations ne commencent, selon une journaliste de l'AFP.
Vers 18H00 GMT, le nombre d'interpellations était de 62 à Saint-Pétersbourg, portant leur nombre total en Russie à 271, selon l'ONG spécialisée OVD-Info. Des témoins interrogés sur place par l'AFP ont évoqué des interpellations musclées avec des personnes en sang.
Pour sa part, la police de Saint-Pétersbourg a fait état de 38 personnes interpellées - "pour entraves à la circulation de voitures", en précisant qu'elles avaient été toutes relâchées.
Selon la police, le rassemblement a réuni "environ 1.800 personnes".
Une cinquantaine de manifestants restaient toujours vers 19H00 GMT près de la place de l'Insurrection, en plein centre de Saint-Pétersbourg, mais les policiers déployés en nombre s'en étaient retirés, selon une journaliste de l'AFP.
L'ONG Amnesty International a dénoncé l'arrestation de "protestataires pacifiques en Russie", en appelant à les "relâcher immédiatement" et "commencer immédiatement à respecter et à protéger les droits de ces protestataires".
Opposant numéro un au Kremlin, Alexeï Navalny, 41 ans, a peu de chance de pouvoir se présenter contre Vladimir Poutine, au pouvoir depuis 1999. La commission électorale centrale a prévenu en juin qu'une précédente condamnation de justice pour détournement de fonds l'en empêchait.
Connu pour ses enquêtes sur la corruption des élites russes, il a multiplié malgré tout ces dernières semaines les meetings dans de nombreuses villes russes et prévoyait avant son arrestation de rencontrer ses électeurs samedi à Saint-Pétersbourg.
A Moscou, un millier de personnes se sont réunies dans l'après-midi sous les averses dans le centre-ville. D'importantes mesures de sécurité avaient été déployées mais les forces antiémeutes n'ont pratiquement pas perturbé la marche des protestataires, contrastant avec la dernière manifestation de juin marquée par un millier d'interpellations dans la capitale et des matraquages sans ménagement.

Libé
Lundi 9 Octobre 2017

Lu 491 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés