Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Appel de pays d'Amérique latine pour une distribution équitable des vaccins



S ix dirigeants de pays d'Amérique latine et des Caraïbes ont réclamé lundi à la communauté internationale un accès équitable aux vaccins contre la Covid-19, demandant aux pays qui détiennent le plus de doses de les partager. "Nous lançons un appel ardent aux pays qui disposent d'un surplus de doses ou qui ont déjà vacciné leur population à risque, pour qu'ils mettent en oeuvre des mesures afin que ces excédents soient distribués équitablement et de manière immédiate", affirment-ils dans un communiqué conjoint diffusé par le président du Costa Rica, Carlos Alvarado. Outre ce dernier, l'appel a été signé par le président argentin Alberto Fernandez, celui du Mexique Andrés Manuel Lopez Obrador, par le Premier ministre de Jamaïque Andrew Michael Holness, le président de Bolivie Luis Alberto Arce Catacora, de l'Equateur Guillermo Lasso Mendoza et de l'Uruguay Luis Alberto Lacalle Pou. Sur les 1,3 milliard de doses de vaccins déjà administrées dans le monde, plus de la moitié l'ont été dans cinq pays, qui concentrent 50% du PIB mondial, selon des données officielles. "Personne ne sera en sécurité tant que nous ne serons pas tous en sécurité. Faire face à la pandémie et s'en remettre ne sera possible que lorsque les vaccins parviendront aux populations vulnérables dans le monde entier", expliquent-ils, en soulignant qu'"au total, les pays aux faibles revenus n'ont reçu que 0,3% des doses mondiales". L'apparition de "variants nouveaux et plus dangereux du virus met en évidence le fait que la vaccination isolée, par pays, est une stratégie peu efficace pour sortir de la phase aiguë de la pandémie", ajoutent-ils. Cinq pays d'Amérique latine figurent parmi les dix pays du monde comptant le plus de cas détectés pour 100.000 habitants ces deux dernières semaines: l'Uruguay, l'Argentine, le Costa Rica, le Paraguay et la Colombie, selon des données recueillies par l'AFP. Le patron de l'Organisation mondiale de la santé Tedros Adhanom Ghebreyesus, et le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, ont déjà lancé des appels similaires à un accès équitable aux vaccins.

Libé
Mercredi 26 Mai 2021

Lu 285 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS