Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Anselmo Otoniel Navarro González loue l’approche marocaine en matière de migration


Habib El Malki reçoit le président de la Commission des Relations extérieures et des Affaires de l’émigration du Parlacen



Le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a reçu mercredi au siège du Parlement, Anselmo Otoniel Navarro González, président de la Commission des Relations extérieures et des Affaires de l’émigration au Parlement de l’Amérique centrale (Parlacen) qui effectue une visite de travail dans notre pays à la tête d’une forte délégation.
Lors de cette rencontre à laquelle ont pris part deux membres de la section marocaine au Parlacen, Najia Lotfi et Fatima Saadi, Habib El Malki a mis l’accent sur les fortes relations entre les deux institutions législatives, précisant que la Chambre des représentants prend part aux travaux des commissions Parlement de l’Amérique centrale  et de ses instances en tant que membre observateur..
Il a également salué le processus d’intégration économique entre les pays de cette région, ajoutant que le Maroc et les pays de l’Amérique centrale partagent les mêmes valeurs et principes qui sont basés sur la paix, la démocratie et les droits de l’Homme en vue d’édifier des institutions fortes.
Le président de la Chambre des représentants a également passé en revue les principaux axes de la nouvelle politique du Maroc en matière d’émigration et d’asile, soulignant que le Maroc est devenu au cours des dernières années un pays d’accueil de migrants au lieu d’être un pays de transit. 
Habib El Malki a ajouté que le Royaume, s’appuyant une vision humanitaire et solidaire avec les peuples du continent africain en particulier, essaie de garantir des conditions convenables pour recevoir les migrants, et que la communauté internationale a salué l’approche marocaine dans ce domaine. Preuve en est, le choix porté sur le Maroc par l’Assemblée générale des Nations unies pour abriter la Conférence internationale sur la migration 2018 durant laquelle le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières sera adopté.
Anselmo Otoniel Navarro González a salué, pour sa part, l’approche marocaine concernant les questions migratoires, tout en exprimant son souhait de s’inspirer de l’expérience du Maroc en la matière.
Il a également affirmé que les pays d’Amérique centrale considèrent le Royaume comme un pays ami et que les deux parties partagent les mêmes orientations et convictions.
A signaler, par ailleurs, que le président de la Commission des Relations extérieures et des Affaires de l’émigration du Parlacen s’est entretenu, mardi, avec le président de la Commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocains résidant à l’étranger à la Chambre des représentants, Youssef Gharbi. 
Lors de cette rencontre, qui s'est déroulée en présence des membres de la Commission parlementaire, ce dernier  a souligné l'importance de cette visite dans le renforcement des liens de partenariat et de coopération entre les deux institutions législatives, mettant en exergue l'impératif d'échanger les expériences et les expertises respectives, notamment dans les domaines de la migration, l'environnement, le développement durable et la sûreté.  
Pour leur part, les membres de la Commission parlementaire ont mis en avant le rôle du Royaume dans la préservation de la paix internationale, passant en revue en l’occasion, la politique migratoire adoptée par le Royaume, indique un communiqué de la chambre. 
Ils ont précisé, dans ce cadre, que la décision onusienne d'organiser une conférence internationale sur la migration, en décembre prochain à Marrakech, est la meilleure preuve que le Maroc est un pays de sécurité et de stabilité et représente un modèle à suivre dans le monde arabe.
Ils ont également considéré cette décision comme une reconnaissance de la politique du Royaume dans le domaine de la migration, ce qui a encouragé plusieurs pays à faire confiance au Maroc, pour élargir les investissements en Afrique.
Par ailleurs, les membres de la Commission parlementaire ont passé en revue les derniers développements de la question de l'intégrité territoriale du Royaume, les étapes historiques de récupération des régions du Sud, ainsi que l'élan de développement que connaissent ces provinces. 
Anselmo Otoniel Navarro González a été également reçu, mercredi, par le président du Conseil Royal consultatif des affaires sahariennes, Khalihenna Ould Errachid.
Lors de ces entretiens consacrés au dossier du Sahara et ses derniers développements, ce dernier a exposé les efforts du Maroc visant à régler ce conflit artificiel en mettant en exergue la proposition courageuse d’autonomie proposée par le Royaume pour mettre fin à ce conflit.

Journée d’étude

La Chambre des conseillers a organisé nier, en partenariat avec le Conseil national des droits de l'Homme, une journée d’étude sur «La politique marocaine dans le domaine de la migration et de l’asile, des opportunités et des défis».
Initiée avec le soutien de Fondation Konrad Adenauer et la Fondation Westminster pour la démocratie, cette journée d'étude a permis la contribution du Parlement marocain aux travaux de la rencontre parallèle que tiendra l'Union interparlementaire (UIP) à Marrakech, sous le thème «Renforcer la coopération internationale en matière migratoire et la gouvernance des migrations en vue de l'adoption d'un pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières », en prévision de la Conférence internationale sur la migration qui se déroulera les 10 et 11 prochain à Marrakech, a indiqué la Chambre des conseillers dans un communiqué.

Procréation

Le projet de loi relatif à l'assistance médicale à la procréation a été adopté mercredi, par la commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants.
Le texte vise notamment à renforcer l'arsenal juridique national en matière des sciences médicales et des techniques biomédicales et à combler les lacunes juridiques au niveau des techniques de la procréation médicalement assistée.
Le texte de loi comprend cinq axes relatifs notamment à la détermination des principes généraux régissant la procréation médicalement assistée, la définition des conditions de la pratique des techniques de la procréation médicalement assistée et la fixation des conditions juridiques afférentes à certains actes accomplis sur les gamètes ou les embryons.

Libé
Vendredi 13 Juillet 2018

Lu 790 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés