Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Améliorer les conditions de vie des personnes en situation de handicap et celles des personnes âgées

Adoption de mesures visant à prendre en charge, indemnisation, soutien et assistance


Notre objectif est l’édification d’une patrie pour tous, indépendamment des conditions et des situations des uns et des autres, et ce en se basant sur les principes d’une citoyenneté entreprenante

Améliorer les conditions de vie des personnes en situation de handicap et celles des personnes âgées
Notre objectif est l’édification d’une patrie pour tous, indépendamment des conditions et des situations des uns et des autres, et ce en se basant sur les principes d’une citoyenneté entreprenante, en partant du principe que chaque citoyenne ou citoyen bénéficient de droits et sont tenus par des devoirs qu’ils doivent accomplir dans la mesure de leurs capacités. Partant de cette vision fondamentale, l’USFP inclut, dans son programme électoral, des propositions visant à défendre les droits des catégories vulnérables dans notre société.
Selon l’USFP, l’Etat a accordé une place importante aux personnes en situation de handicap dans les politiques publiques. Mais malgré ces efforts, la situation de cette catégorie vulnérable reste tributaire de différences sociales, et de l'incapacité des gouvernements successifs au cours de la dernière décennie de faire face à la problématique des personnes handicapées selon une approche des droits humains qui garantit les mécanismes nécessaires pour répondre à leurs besoins légitimes. Et pour assurer une meilleure intégration sociale des personnes en situation de handicap, le parti de la Rose propose dans son programme électoral ce qui suit : ° La révision de la politique publique pour promouvoir les droits des personnes en situation de handicap, tout en optant pour une approche basée sur les droits humains dépassant la vision philanthropique et se fondant sur un traitement global du handicap sur les plans sanitaire, éducatif, social, économique, psychologique. Elle œuvre également à garantir l'accès aux droits et à assurer la participation sociale des personnes en situation de handicap, conformément aux obligations internationales du Maroc et aux dispositions de la Constitution ; ° Adoption de mesures visant à prendre en charge, l’indemnisation du handicap, le soutien et l'assistance, en particulier pour les familles avec enfants en situation de handicap ; ° Accélération de la création d'un Fonds national pour financer des initiatives visant à améliorer les conditions de vie de ces personnes ; ° La criminalisation de la discrimination fondée sur le handicap, ainsi que l'exploitation des personnes en situation de handicap dans des pratiques qui portent atteinte à la dignité humaine, comme la mendicité ; °Adoption des mesures pour faciliter leur accès aux services, aux espaces et aux transports publics ; ° Adoption de mesures incitatives pour le secteur privé afin de contribuer à l'intégration des personnes en situation de handicap dans le marché du travail; ° Adoption de mesures de discrimination positive pour les personnes en situation de handicap prenant en compte la diversité et les différences en termes de types de handicap ; ° Consolidation du cadre institutionnel relatif à la gestion du département chargé des personnes en situation de handicap, ainsi que le renforcement des ressources humaines spécialisées.

Les personnes âgées
L’USFP accorde une place importante dans son programme électoral à la situation d’une autre catégorie vulnérable dans la société marocaine, à savoir les personnes âgées. Selon l’USFP, le vieillissement de la population affecte la croissance économique, les modes de vie et les interactions entre les générations. Au niveau individuel, le vieillissement se manifeste par la perte totale ou partielle d'un ensemble de capacités, affectant l'indépendance de la personne âgée. D’après les statistiques, les personnes âgées représentent environ 1/10 de la population totale et ne bénéficient pas pleinement de leurs droits. La plupart d'entre elles souffrent de faibles qualifications au niveau de l'éducation et de la situation socioéconomique et sanitaire. En effet, plus de 7 personnes sur 10 souffrent d'analphabétisme, le taux de pauvreté chez les personnes âgées dépasse un sur 10, plus de la moitié des personnes âgées souffrent d'au moins une maladie chronique et ne bénéficient pas de traitements médicaux. En plus, seulement une personne sur cinq bénéficie d'une couverture médicale et plus d'un tiers a besoin d’aide pour gérer ses affaires quotidiennes. Pis encore, l’USFP constate l'inégalité entre les sexes, car les femmes âgées souffrent plus de la vulnérabilité économique et trouvent plus de difficulté d’accès aux services sociaux et à la couverture sociale et sanitaire. Partant de ces constats, l’USFP présente des propositions visant à renforcer l'autonomie des personnes âgées etréduire les effets des disparités sociales : ° L’élaboration d’une stratégie nationale fondée sur l'amélioration des conditions de vie des personnes âgées, en accordant l'attention nécessaire à la formation des ressources humaines et à la recherche médicale liée à la vie des personnes âgées, tout en adoptant une approche participative comprenant les acteurs, les experts concernés et la société civile ; ° La facilitation de l'accès des personnes âgées aux établissements de protection sociale, en particulier les personnes vulnérables dépendantes et qui ne bénéficient pas du système de sécurité sociale ; ° La création d’une « carte spéciale pour les personnes âgées » qui leur permet de bénéficier de leurs différents droits, de leur simplifier les procédures et de leur donner la priorité dans divers services; ° L’adoption d’initiatives et de projets qui valorisent l'activité culturelle et sociale des personnes âgées, tout en facilitant le transfert de leurs expériences aux jeunes générations et créant des espaces culturels aux personnes âgées et les encouragent à participer aux diverses activités (théâtres, musées, bibliothèques, salles de cinéma, instituts de musique, salles d'exposition, voyages…) ; ° L’obligation d'inclure dans les lois relatives aux bâtiments publics ou privés, à la création de l'espace public et urbain, et dans le domaine des transports publics, toutes les dispositions qui garantissent l’accessibilité aux lieux publics, ainsi que l'accès aux informations et aux services ; ° La création de centres sociaux pour personnes âgées dans les zones rurales et l’intensification et la réhabilitation des centres sociaux pour cette catégorie sociale dans les zones urbaines. 

M.T
Lundi 30 Août 2021

Lu 707 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS