Ali Hajji : La 20ème édition du FIFM était exceptionnelle


Libé
Lundi 4 Décembre 2023

Ali Hajji : La 20ème édition du FIFM était exceptionnelle
La 20ème édition du Festival international du film de Marrakech était "exceptionnelle" à plus d'un titre parce qu’elle a vu l’émergence d’un cinéma marocain "de plus en plus fort", a affirmé, samedi soir à Marrakech, son coordinateur général Ali Hajji.

Cette année, le cinéma marocain était présent à Cannes avec quatre films et "on ressentait cette présence au festival international du film de Marrakech avec tous les films marocains projetés", a indiqué M. Hajji dans une déclaration à la presse en marge de la cérémonie de clôture de cet événement international.

Cette édition a connu la programmation de 9 films issus des ateliers de l’Atlas, dont 5 sont marocains et 2 sont en compétition, tandis que d’autres sont dans d’autres sections, notamment "Animalia" de Sofia El Alaoui présenté en séance spéciale, "Indivision" de Leila Kilani et "Moroccan Badass Girl" de Hicham El Asri, projeté dans le cadre du panorama marocain, a-t-il détaillé.

Selon le coordinateur général du festival, cette année est très importante pour l’équipe des ateliers de l’Atlas puisqu’elle leur permet de voir tous les projets soutenus depuis longtemps, à l’instar d’Asmae El Moudir, qui a reçu le prix Atlas au développement en 2019 et un prix en post-production en 2021.

"C’est la même chose pour Kamal Lazrak que l’on connaît depuis quelques années, puisque l’on a soutenu son projet 'les Meutes' que l’on espère retrouver cette année dans le Palmarès", a-t-il ajouté.

Pour sa part, le directeur artistique du festival, Rémi Bonhomme a précisé que la 20ème édition du festival a été marquée par une programmation "très riche" comme l’est toujours le festival de Marrakech qui allie à la programmation des films, des séries de conversations avec de grands noms du cinéma : comédiens et réalisateurs qui viennent pour partager leur amour du cinéma et leurs secrets de fabrication d’un film.

Il a aussi évoqué les hommages rendus à de "grandes personnalités", estimant que "l’émotion était au centre de cette édition à travers les films, certaines rencontres et les paroles touchantes de cinéastes".

Le public a participé en grand nombre aux projections ainsi qu'aux différents programmes du festival. En tout, "près de 21.000 personnes ont été gratuitement accréditées et ont obtenu leur badge électronique", selon un communiqué des organisateurs.

Près de 8.000 élèves, enfants et adolescents de la région ont assisté aux projections "Jeune public", dont 750 enfants issus de la province d’Al Haouz, précise le communiqué.

Le public du Festival a pu découvrir 75 films en provenance de 36 pays répartis sur plusieurs sections : la Compétition officielle, les Séances de gala, les Séances spéciales, le 11ème continent, le Panorama du cinéma marocain, les séances Jeune Public, en plus des films projetés dans le cadre des hommages.

Comme chaque année depuis 2018, les Ateliers de l'Atlas, le rendez-vous industrie et développement du Festival, ont réuni "plus de 300 professionnels autour de 25 projets de films en développement ou en post-production en provenance de 11 pays", lit-on dans le communiqué des organisateurs.

En six éditions, les Ateliers de l’Atlas ont accompagné 136 projets et films, dont 57 projets et films marocains et trois films primés au Festival de Marrakech cette année.

En sus, cette 20ème édition a connu une importante participation des professionnels marocains, qui étaient plus de 900 à être accrédités au Festival, et une couverture médiatique "très importante", avec 163 médias accrédités, représentés par 518 journalistes, cameramen, JRI et photographes nationaux et internationaux, venus de tous les continents.
Cette édition a été marquée par la forte participation du public, mais aussi par les échanges chaleureux entre les professionnels du cinéma et les spectateurs lors des conversations et débats organisés à l’issue des projections.

Cette année encore, le Festival a mis l’accent sur la diversité des cinémas du monde, contribué à révéler de nouveaux talents et permis aux festivaliers d’aller à la rencontre de grands noms du cinéma mondial.


Lu 1028 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.











services