Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Alea jacta est !




Le ministre des Affaires ‘’étranges’’ de notre voisin algérien, Abdelkader Messahel, tonne et nous étonne. L’homme s’est essayé insidieusement à vouloir déchirer le Maroc. Bellicisme atavique torpide intéressé. Certes, par plus que la démocratie, les droits de l’Homme ou le droit des peuples (entendez les tribus) à s’auto-je-ne-sais-plus-quoi !  !
Entendez-vous ces forfanteries et ces bravades ? Ces beuglements transfrontières, par-delà le mur et la Toile ? Muraille qui a chuté entre les deux blocs sans tomber par-là ! Frontières discutables et rempart qu’ils ont édifiés frontalement, et quasiment, autour de nous !

Pauvre de nous !
Comme avait dit Tarik Bnou Ziad : « Al âdou amamakoum, wa el bahrou waraakoume ». Ces accusations flagrantes dans la bouche d’un ‘’irresponsable’’ sont du domaine de la psychiatrie ou de la justice.
Abdelkader Messahel’, ce hlayqui de parodie, traite nos plus dignes institutions de mafieuses et de blanchisseuses de l’argent de drogue ! Sans devoir pour moi de copier-coller ses mots empestés. Si la chose de ce qu’il avance  est vraie, qu’il en produise la preuve et les éléments, devant les jurisprudences internationales reconnues ! Ou qu’il fasse amende honorable et dise qu’il exagère trop, que c’est erroné et qu’il ment.
 
Des remugles à ravaler
Ces insanités stipendiées doivent être ravalées par leurs émissaires, quels qu’ils soient ou qu’ils démissionnent. Qu’ils aillent en retraite pour leurs billevesées de champions, ou qu’ils les versent carrément au diable, s’il en veut! Messahel ne mesure pas la contagiosité virale de ses ‘’maux ‘’’ !
Un ancien journaliste, devenu ministre de son état, chez le voisin. Extra-muros, extra-mural ! Expérience oblige, du Wazir Bouzbal (sic) ! Hchouma had leklam des znaki ! '' Al âdou amamakoum wa el bahrou waraakoume '', selon l’expression de Tarik Ibnou Ziad. Des mots et des expressions qui ont fusé sur YouTube depuis ! 

Mais, que cherche-t-il ?
Pourquoi va-t-il jusque-là ? Pour faire des ennemis ou augmenter le nombre d’amis ? Mais là, au lieu de faire dans la politique ou dans la diplomatie, il érige sa mauvaise langue en arme politique de diffamation. Alors que l’ONU nous envoie son émissaire, en vue de trouver une solution de paix, pour stabiliser la région et fermer les dossiers qui l’infectent! Sauf que par cette bravade, emporté par le show, il s’emporte et son venin dépasse par mégarde les limites de la politesse et les interdits diplomatiques. Sa mauvaise prestation le plante. Sa langue lui fourche dans des supputations malsaines et il lance ses flammes et ses semonces virulentes provoquant la diatribe malsaine. Sa diatribe le traîne sur sol, à la merci des picadors, pour l’éventrer au lieu de s’élever et d’élever le débat avec ses voisins !
 Sauf d'être félicité par ses pairs pour son impair ! Certains, peut-être, mais pas beaucoup ! Ses supérieurs, qui exulteront, s’en féliciteront. Certains, s’en moqueront par dessus leurs galons. Ils y verront dans l’offense le célèbre et ostensible nif de nos valeureux voisins. Mais les gens de valeur, de fierté et d’orgueil, se mordront les doigts, d’avoir un ministre comme lui !
 Qu’il chevrote et bêle ! Laissons-le faire et qu’il déblatère ses insanités et achève seul sa cure zoophile ! Le premier diplomate vicinal, dans le vertige des mots s'est gourré d’espace et s’est planté dans ses pointes polluées, faute d’être policées ! Perdu dans sa harangue verbale et sa verve insane, il exulte de fierté, de pureté et de sagesse affectées, pour nous porter des ruades et lancer des imprécations scatologiques, en sortant ses griffes.
 Cette forme de haine publique et d’interjection, à tout un système, le nôtre, justifie notre colère et notre dégoût ! Quels que soient les mots que nous sortirions pour taxer cette infamie. Afin de donner écho aux insanités stupides et vaines !


 * Président de l’Association des amis des myasthéniques du Maroc

Par le Dr Moulay Ahmed Idrissi *
Jeudi 26 Octobre 2017

Lu 976 fois


1.Posté par DR IDRISSI MY AHMED le 26/10/2017 20:49
LE TEXTE ENTIER EST A VOTRE DISPOSITION CI-BAS
-----------------------------------------------------------------------------
En soutien aux éditos militants et instructifs de Libération 23 Octobre 2017


PEUT-ON ETRE MINISTRE ET CON A LA FOIS?
EST LE MEILLEUR TITRE DE PRESSE QUE J’AI LU EN CE MOMENT !


RODOMONTADES

Camarades, Je salue, votre franc et courageux titre d'édito. Et en première page de L’Opinion du Parti de l’Istiqlal et de Libé de l'USFP, SVP ! Merci à messieurs, Hajjam, Benarbia et Malki, comme à leurs collaborateurs des deux journaux !

Libération a parlé. L’Opinion a livré l’opinion de tous !
Libération est l'un des titres de presse, de l'un des premiers Partis socialistes du Maroc qui a fait plusieurs gouvernements. L’USFP compte actuellement des ministres au Gouvernement et son directeur est le premier homme au Parlement! Ainsi soit-t-il ! Le PI, ancêtre des partis nationaliste, vient de trouver un guide pour recouvrer sa santé. Sa presse a encadré et éveillé et le peuple et les cadres du ‘’plus vieux état du Monde ‘’ !
https://www.facebook.com/messages/t/jalloul.elguir

Alea jacta est !
Le ministre des affaires ‘’étranges’’ de notre voisin, havre ancien de nos opposants et soutien de la gauche à travers le monde, tonne et nous étonne. L’Homme de l’Extérieur du sanctuaire polisarien s’est livré insidieusement et kadhafiquement* à vouloir déchirer le Maroc. Bellicisme atavique torpide intéressé. Certes, par plus que la démocratie, les droits de l’homme ou le droit des peuples (entendez les tribus) à s’auto-je-ne-sais-plus-quoi !
Entendez-vous ces forfanteries et ces bravades ? Ces beuglements transfrontières, par-delà le mur et la toile ? Muraille qui a chuté entre les deux blocs sans tomber par-là ! Frontières discutables et rempart qu’ils ont édifiés frontalement, et, quasiment autour de nous ! Un beau gain en fait, qui nous aurait laissés plus tranquilles et sereins, s’il n’y avait pas ce honteux trafics de drogues, de quoi enfumer le Maroc mais aussi d’embraser le Maghreb et intoxiquer l’Afrique !

Pauvre de nous !
Comme avait dit Tarik Bnou Ziad : « Al âdou amamakoum, wa el bahrou warakoume ». Ces accusations flagrantes dans la bouche d’un ‘’irresponsable’’ sont du domaine de la psychiatrie ou de la justice. Maladive, c’est de la diplomatie de marde* ! J’allais l’écrire comme ça a été dit souvent dans cette expression.
Pour l’exemple, cet hurluberlu nocif, ne doit pas rester en Algérie, ‘’son pays d’accueil’’ dit-on, mais restitué aux siens ! Les ingrats et les renégats, ouste, allez aux vagues, allez chez les requins !

Sur l’édito de Libé, moi j’ai lu :
‘’Abdelkidar’’, quand, par charité allusive vous avez écrit ‘’Abdelkader’’, pour rappeler ses fourberies à ce hlayqui* de parodie, qui traite nos plus dignes institutions de mafieuses et de blanchisseuses de l’argent de drogue ! Sans devoir pour moi de copier-coller ses mots empestés. Si l’une chose de ce qu’il avance est vraie, qu’il en produise la preuve et les éléments, devant les jurisprudences internationales publiques allouées ! Ou, qu’il fasse amende honorable et dise qu’il exagère trop, que c’est erroné et qu’il ment.

Des remugles à ravaler
Ces insanités pourries doivent être ravalées par leurs émissaires, quels qu’ils soient ! Ou qu’ils démissionnent de honte, ces immondes parias ! Qu’on les évacue, qu’ils aillent en retraite pour les balivernes dont ils arrosent l’opinion publique à l’internationale et les médias ! Ce champion es-conneries, ses scories, qu’il les verse au diable ! Et que lui-même y va, si Lucifer le veut ! Messahel, le cas difficile, ne mesure pas la contagiosité virale de ses ‘’maux ‘’ ni de ses propos fallacieux et dégoutants !

Punching-ball
Je salue votre '' poing de presse '' et votre franc parlé éditorial ! L’Opinion et Libé tirent la sonnette d'alarme et fustigent ainsi le serpent à sornettes ! Un ancien journaliste, devenu ministre de son état, chez le voisin socialiste. Un extramuros, extra-mural ! Expérience oblige, du Wazir Bouzbal (sic) ! Hchouma had leklam des znaki ! '' Al âdou amamakoum wa el bahrou waraakoume '', selon l’expression Tarik IbnouZiad. Des mots et des expressions qui ont fusé sur Youtube depuis !

Mais, que cherche-t-il ?
Pourquoi va-t-il jusque-là ? Pour faire des ennemis ou augmenter le nombre des amis ? Mais là, au lieu de faire dans la politique ou dans la diplomatie, il érige sa mauvaise langue en arme politique de diffamation. Ce alors que l’ONU nous envoie son émissaire, en vue de trouver une solution de paix, pour stabiliser la région et fermer les dossiers qui l’infectent ! Sauf que par cette bravade, emporté par le show, le sinistre énergumène, s’emporte et son venin dépasse par mégarde les limites de la politesse et les interdits diplomatiques. Sa mauvaise haleine le plante. Sentences ou semences de voyous, qu’il a dû recevoir durant sa formation ? Mais où donc que le clash s’est passé ? La langue se fourche dans des supputations malsaines et il lance ses flammes de dragon et ses germes virulents, provoquant la diatribe malsaine et le séisme dans la presse. Sa taille d’animal voué aux dénis le traîne sur sol, à la merci des picadors, pour l’éventrer, ce qu’il aime, au lieu de s’élever et d’élever le débat avec ses voisins ! La diplomatie est morte avec les diplodocus et les reptiles, ce genre de fossiles actuels !

Mais, il ne risque rien !
Sauf d'être félicité par ses pairs pour son impair ! Certains, peut-être, mais pas beaucoup ! Ses supérieurs, qui exulteront, s’en féliciteront. Certains, s’en moqueront par dessus leurs galons. Ils y verront dans l’offense le célèbre et ostensible nif de nos valeureux voisins. Mais, cet énergumène-là dépasse par sa morve, l’honneur indu aux patriotes et la face évoluée de leurs bonnes gens. Des gens de valeur, de fierté et d’orgueil, qui s’en mordront les doigts, d’avoir une ministre comme ce fanfaron-là !

Des étrons et de maux
Qu’il chevrote et bêle ! Laissons-le braire et qu’il déblatère ses âneries et achève seul sa mutation et sa cure zoophile ! Le premier diplomate vicinal, dans le vertige des mots s'est gouré d’espace et s’est planté dans ses pointes polluées, faute d’être policées ! Perdu dans sa harangue verbale et sa verve insane, il exulte de fierté, de pureté et de sagesse affectés, pour nous porter des ruades et lancer des imprécations scatologiques, en sortant ses serres de vampire en mal de zombies à cannibaliser.

Cette forme de haine publique et d’interjection, une altercation, contre tout un système, le nôtre, justifie notre colère et notre dégoût ! Quels que soient les mots que nous sortirions pour taxer cette infamie, ce ne sera pas assez contre la vermine ! Parce qu’il parle en tant que responsable des affaires étrangères au nom de son pays, l’Algérie…Comme peut-être des sentiments, des doutes et des certitudes… De nos frères, amis, cousins ou simples voisins, en fait au nom des gens d’essence et de culture, commune et surtout aux maghrébins d’horizons et d’espoirs communs ! Hélas, il donne échos aux insanités, stupides et vaines, qu’il veut les utiliser et les instrumentaliser ! Dans quels buts ? Perspectives de paix ou prospective de déflagrations ? Ou statuquo inamical, qu’on alimente de haines inculquées, de mépris et de méprises, comme ces divagations et cette sortie qui devraient coûter sa tête au stigmatisateur* de service !

Con-citoyen,
Félon, ingrat et renégat. Lui, qui a bien réussi sa carrière, chez les voisins, jusqu’à devenir algérien, a pété les plombs pour sonner les gongs de sa fin et funeste carrière ! Quand on compare cette mine patibulaire et ces mots funestes à l’aura et à la finesse de son prédécesseur, ou la carrure et la prestance de l’un et de l’autre, on est loin avec Ssi Abdelkader de l’homme agréable que fut ce Bouteflika. Cet homme, que ses fidèles exploitent en le traînant, en l’exposant à la vue de tout le monde, amis ou ennemis, là sur ou ‘’dans’’ une chaise roulante…En montrant sa déchéance (somme toute, biologique, naturelle et humaine), à tous les peuples …Aux ennemis, comme aux amis, on ne peut que dire, Allah yaster* ! Mon Dieu, protégez-moi de mes amis… !


Dr Idrissi My Ahmed.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés