Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ahmed Abbadi appelle à recourir aux NTIC pour démanteler les discours d'extrémisme et de haine


Libé
Dimanche 8 Mai 2022

Le secrétaire général de la Rabita Mohammadia des oulémas, Ahmed Abbadi, a mis l'accent, vendredi à Kelaâ des Sraghna, sur la nécessité de recourir aux nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) pour "démanteler" les discours d'extrémisme et de haine dans la société.

 M. Abbadi, qui animait une conférence à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales (FSJES) de Kelaâ des Sraghna sous le thème "Démantèlement du discours de la haine et de l’extrémisme", a souligné que l’extrémisme religieux représente un phénomène complexe où s’enchevêtrent plusieurs éléments d’ordre religieux, social, géostratégique et de communication, ce qui nécessite de recourir aux mécanismes modernes, dont les NTIC, pour faire face à ce type de discours.

"Le prélude à la lutte contre l’extrémisme et le discours de la haine réside dans une profonde compréhension de l’islam", a-t-il enchaîné, relevant que la religion islamique est une religion d’aisance, qui est venue apporter joie et quiétude à l'homme, ce qui fait d’elle "une voie claire" et une religion "sans complexités".

Dans ce cadre, M. Abbadi a mis en relief le modèle marocain dans le domaine de la lutte contre le discours de la haine et de l’extrémisme, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, indiquant que le modèle marocain est fondé sur un islam modéré et d’aisance face au discours de l’extrémisme religieux.

Analysant les aspects de cet extrémisme religieux au niveau international, M. Abbadi a cité l’exemple de mercenaires, dont les agissements n’ont rien à voir avec l’islam. Au contraire ces individus instrumentalisent la religion pour s’adonner à la traite des êtres humains et au trafic de drogue et d’armes, ce qui leur procure des bénéfices colossaux de ce commerce illégal.

Par ailleurs, M. Abbadi n’a pas manqué de relever les rôles de l’institution d'Imarat Al Mouminine qu'incarne SM le Roi Mohammed VI, protecteur de la foi et rempart contre les dévoiements de la religion, soulignant que l’expérience marocaine dans ce domaine est citée en modèle inspirant au niveau international.

De son côté, le doyen de la FSJES de Kelaâ des Sraghna, Dr. Mohamed El Ghali, a relevé que cette rencontre vise à ouvrir un débat public sur les phénomènes d’extrémisme et les discours de haine dans la société afin d’informer les étudiants sur leurs dangers et leurs répercussions sur la sécurité et la paix des citoyens, rappelant les efforts consentis par le Royaume dans ce domaine sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine.


Lu 751 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p