Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Agnès Varda superstar à Marrakech

L’artiste a reçu l’Etoile d’Or du FIFM des mains de ses enfants




La 17ème édition du Festival international du film de Marrakech a rendu, dimanche soir, un hommage des plus appuyés à l’icône du cinéma français, Agnès Varda, qui a été accueillie par une émouvante et longue standing ovation. La grande dame du 7ème art français a reçu la précieuse Etoile d’Or des mains de ses enfants, Rosalie Varda et Mathieu Demy lors d’une cérémonie solennelle dans l’enceinte du somptueux Palais des Congrès, en présence d’une pléiade de stars de cinéma.
Prenant la parole, Agnès Varda s’est dite "très émue" de l’accueil chaleureux qui lui a été réservé, tout en exprimant ses "vifs remerciements" à SM le Roi Mohammed VI, à SAR le Prince Moulay Rachid, et à la Fondation du Festival international du film de Marrakech.
"Amour des autres, reconnaissance des autres et travail, c'est en cela que je crois", a-t-elle dit avant de recevoir le trophée. "Je suis heureuse d'être ici parce que depuis que je suis vieille, et ça fait un moment que je suis vieille...", a-t-elle plaisanté. "On me fait beaucoup d'hommages, beaucoup de prix, de statuettes, de diplômes et d'hommages, parce que je suis persévérante: depuis longtemps je maintiens un certain cinéma qui n'est pas commercial, qui ne rapporte pas d'argent et se fait par le partage et la compréhension", a-t-elle ajouté avant de saluer les "cinéphiles' qui la soutiennent.
« Je me sens très petite, à côté de certains artistes, de grands talents qui sont dans cette salle", a-t-elle lancé avec humour, sous les rires et les applaudissements.
La soirée a été marquée par les mots de remerciements très touchants de Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes et l’actrice Chiara Mastroianni, fille du grand Marcelo Mastroianni à l’attention d’Agnès Varda.
"Nos existences ont été enchantées par les films d’Agnès Varda, par ses mots et par sa présence", a lancé Thierry Frémaux, soulignant que cet hommage appuyé et cette Etoile d’Or qui a été remise à Mme Varda sont "l’occasion de dire ce que nous lui devons, combien nous l’admirons, combien nous l’aimons, et combien nous la remercions". Chiara Mastroianni a tenu à remercier l’actrice française qui a inventé son propre cinéma, et en le faisant d’avoir réinventé le cinéma, alors qu’elle ignorait ce que c’était le 7ème art, ce qui fait d’elle, a-t-elle ajouté, une réalisatrice "unique".
Née le 30 mai 1928 à Ixelles en Belgique, Agnès Varda a plus d’une corde à son arc et rien ne semble arrêter son immense curiosité incessante : réalisatrice, scénariste, actrice, photographe et même plasticienne. Figure emblématique, réalisatrice majeure de la Nouvelle Vague, géniale touche-à-tout, Agnès Varda jouit d’une grande reconnaissance internationale (Lion d’or au Festival de Venise, Palme d’or d’honneur au Festival de Cannes, Oscar d’honneur, etc.).
Son dernier film, "Visages, Villages", co-réalisé avec le jeune artiste JR et nommé aux Oscars 2018, est une nouvelle preuve de la liberté et de la créativité de cette artiste hors normes. Agnès Varda est également photographe. Dans les années 50, elle a été photographe pour le Festival d’Avignon. Elle est aussi auteur de reportages en Chine, à Cuba, au Portugal, en Allemagne et de plusieurs collections de photographies personnelles.

DNES : Mehdi Ouassat
Mardi 4 Décembre 2018

Lu 688 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif