Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Adele avoue un lourd secret




C’est un syndrome plus fréquent qu’on ne le croit. Longtemps le chiffre d’une maman sur dix a été avancé jusqu’à ce qu’une nouvelle étude réduise le nombre de femmes atteintes de dépression post-partum à une sur quatre.
Sentiment d’impuissance, de culpabilité, d’épuisement, d’être malheureuse, d’avoir tout le temps envie de pleurer, d’être seule et d’être piégée…alors qu’elle s’attendait à être heureuse, Adele vient de révéler, au magazine Vanity Fair, avoir été surprise par ces symptômes juste après la naissance de son fils Angelo James, en octobre 2012.
“J’ai vraiment eu une grosse dépression post-partum“. Un moment “terrible“ à vivre qui a “effrayé“ la chanteuse de 28 ans actuellement en pleine tournée mondiale jusqu’à la fin du mois de novembre : “Ma connaissance de la dépression post-partum - ou post-natale, comme nous l'appelons en Angleterre - est le sentiment profond de ne pas vouloir être avec votre enfant, vous êtes tout le temps inquiète du mal que vous pourriez lui faire, et vous craignez que vous ne fassiez pas un bon travail“, raconte Adele et d’ajouter :  “Mais pourtant, j'adore et je suis obsédée par mon enfant. Je me sentais juste très insuffisante pour lui  et j'avais l'impression d'avoir pris la pire décision de ma vie.“ L’interprète de Skyfall explique qu'elle n'a pas pris des antidépresseurs pour sa dépression, et qu'il lui a fallu un certain temps pour accepter l'idée d'évoquer avec d'autres personnes ce sujet : “Mon petit ami m'a dit que je devrais parler à d'autres femmes qui étaient enceintes, et je lui ai dit ‘Non’. Je pensais que mes amis qui n'avaient pas d'enfants se fâcheraient avec moi, alors que je savais que je pouvais simplement m'asseoir et bavarder avec mes amis qui avaient des enfants et nous ne nous jugerions pas“, conclut-elle.
Aujourd'hui, la chanteuse s'en est sortie et déclare évidemment "adorer son bébé" ; ce dernier a fêté ses 4 ans le 19 octobre dernier.

Samedi 5 Novembre 2016

Lu 705 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés