Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abdoulaye Diouf Sarr, ministre sénégalais de la Santé et de l'Action sociale

L’aide médicale du Maroc est une expression de solidarité et d’amitié




Abdoulaye Diouf Sarr, ministre sénégalais de la Santé et de l'Action sociale
L’aide médicale que SM le Roi Mohammed VI a bien voulu accorder au Sénégal dans le cadre de la riposte contre le Covid-19 est l’expression d’une "grande solidarité et de l’amitié entre les deux peuples", a déclaré, dimanche, le ministre sénégalais de la Santé et de l'Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr. 
"Le don extrêmement important que S.M le Roi a bien voulu faire pour le Sénégal dans le cadre de la riposte contre le Covid-19 est l’expression d’une grande solidarité et d’une fraternité, mais surtout de l’amitié liant nos deux peuples", a souligné le ministre, qui a réceptionné au nom du président sénégalais Macky Sall cette aide médicale marocaine. 
"Entre le Maroc et le Sénégal, c’est véritablement une très longue histoire", a-t-il ajouté, notant que la venue aujourd’hui des représentants de toutes les familles religieuses du pays pour assister à la réception de ce don prouve la cohésion sociale entre "nos deux peuples". 
  Et de poursuivre que le président Macky Sall mesure la portée de l’amitié et la solidarité à travers ce don extrêmement important, rappelant que le chef de l’Etat sénégalais est "le champion d’amitié entre le Maroc et le Sénégal et de tout ce qui est dynamique pour renforcer l’unité africaine". 
 Cette aide médicale marocaine montre, en réalité, que la coopération Sud-Sud en matière de solidarité, mais au-delà, en matière économique et sociale, est une règle d’or que les pays africains doivent installer entre eux, a-t-il dit. 
"C’est ensemble que nous devons riposter contre le Covid-19 et c’est ensemble que nous allons gagner" contre ce virus qui n’a pas de frontières, a-t-il poursuivi, relevant que le Maroc et le Sénégal, qui se sont préparés très tôt, ont pu, grâce à une formidable méthodologie et une action très rigoureuse, réussir jusque-là à contenir la maladie. 
Le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, Moïse Diégane Sarr, a, pour sa part, assuré que cette initiative Royale "montre le niveau exemplaire de la coopération entre nos deux pays". 
"Au nom du chef de l’Etat, Macky Sall, du gouvernement et du peuple sénégalais, j’adresse mes vifs remerciements à S.M le Roi Mohammed VI, au gouvernement et au peuple marocain tout entier", a-t-il dit. 
"Il s’agit d’un geste fort que nous saluons et qui reflète le caractère singulier et très particulier des relations qui unissent nos deux pays", a-t-il ajouté, notant que cette action consacre également "l’amitié entre les deux peuples qui constitue le ciment de notre histoire commune". 
"Le Maroc, fidèle à sa tradition d’accueil, a aidé grandement les Sénégalais encore bloqués à Dakhla, à Boujdour et à Bir Gandouz en leur fournissant de la nourriture et en logeant certains d’entre eux depuis plus de trois mois", a-t-il dit, relevant que "nous sommes très sensibles à ce geste de fraternité". 
De son côté, l’ambassadeur du Maroc à Dakar, Taleb Barrada, a indiqué que "la stratégie d’une politique de coopération Sud-Sud engagée par SM le Roi Mohammed VI, dans ses dimensions de solidarité interafricaine et de partage, est aujourd’hui concrètement mise en œuvre entre le Maroc et le Sénégal". 
"Il est désormais une évidence que l’esprit interactif et la constante démarche de soutien solidaire et réciproque sont effectivement érigés en constante dans les relations séculaires Maroc-Sénégal", a-t-il ajouté. 
"Il ne fait pas de doute que le leadership de S.M le Roi Mohammed VI et celui du Président Macky Sall, convergeront comme à l’accoutumée, dans un élan concerté, pour poursuivre leurs plaidoyers et engagements en faveur de notre continent africain, et contribuer ainsi à relever ensemble les défis nouvellement survenus et à conduire la réflexion sur une gouvernance adaptée à la période post-Covid dans la perspective d’une plus grande assurance à nos populations respectives et la prise en charge de leurs attentes et espoirs", a-t-il conclu.

Mardi 16 Juin 2020

Lu 664 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.