Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abdelkrim Ghallab n’est plus




Le grand journaliste et écrivain marocain Abdelkrim Ghallab est décédé, dimanche soir à El Jadida, à l'âge de 98 ans, a-t-on appris lundi auprès de sa famille.
Politiquement engagé, feu Abdelkrim Ghallab a été un grand patriote et défenseur de premier ordre des causes nationales dès l'aube du mouvement national, à la fois en tant que militant, intellectuel et journaliste. Abdelkrim Ghallab, qui a dirigé le journal Al-Alam pendant plusieurs décennies jusqu'au début des années 2000, est l'auteur de plusieurs écrits ayant enrichi la bibliothèque arabe, dont des articles de presse et d'opinion, des analyses, ainsi que des romans, des nouvelles, des biographies, sans oublier ses études sur l'islam, la linguistique et la pensée.
Diplômé de l'université Al Qaraouiyine et de l'université du Caire, M. Ghallab a contribué à la création de l'Union des écrivains du Maroc (UEM) qu'il a présidée de 1968 à 1976. Membre de l'Académie du Royaume du Maroc, il est également l'auteur de plusieurs ouvrages, dont "Nabadat Fikr", "Fi Athaqafa Wa Al Adab"et "Fi Al Fikr A-Ssiassi", outre de nombreux romans, notamment "Dafana Al-Madi", "Lem'allam Ali" et "Akhrajaha mina Al Janna".
Le défunt sera inhumé ce mardi après-midi à Rabat.

Mardi 15 Août 2017

Lu 651 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.