Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Abdelfettah Ngadi poursuit sa tournée avec la pièce “Nous chanterons toujours”




Egal à lui-même, l’artiste Abdelfettah Ngadi continue de donner en représentation sa pièce théâtrale intitulée « Nous chanterons toujours », avec le soutien du ministère de la Culture. Dédiée aux enfants, cette pièce fait le tour, depuis quelques semaines déjà, de tous les espaces associatifs et éducatifs de Casablanca, notamment ceux des quartiers populaires de la métropole. A Sidi Moumen comme à Moulay Rachid, ou encore à l’espace Kamal Zabdi, la pièce entend offrir au jeune public un produit approprié, à la faveur de chansons mariant à la fois la beauté du verbe, la splendeur des rythmes et la magie de l’histoire.
 « L’idée depuis le début était que la pièce allait être étoffée par trois spectacles, mais le Fonds de soutien n’avait pas suivi puisqu’il avait ciblé uniquement six chansons d’une durée de 18 minutes, ce qui m’a poussé à trouver un trait d’enchaînement entre les trois composantes à travers la technique du conte, et présenter le spectacle sous cette forme à mon jeune public », explique Ngadi, connu notamment chez le grand public pour avoir composé la musique de la série Wjaâ Trab.
Mise en scène par Bousarhan Zaytouni, la pièce met en jeu une comédienne qui joue aussi le rôle de narratrice et un clown qui se transforme en conteur, en harmonie avec un orchestre musical. Le tout se dilue dans une harmonie avec le public qui devient par la même occasion, un acteur principal.
 « Il s’agit d’un travail artistique conçu dans le cadre d’une nouvelle vision et d’un nouveau souffle, pour réaliser ce rêve tant caressé, et parvenir à donner une comédie musicale ou une opérette», confie-t-il. Certes, ce travail est dédié aux enfants, mais il nécessite un grand effort pour combiner chant, conte et action.

Mustapha Elouizi
Vendredi 21 Décembre 2018

Lu 554 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal