Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A l'ONU, le président du Zimbabwe demande la levée des sanctions occidentales




Le président du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, a demandé jeudi le soutien de l'ONU pour la levée des sanctions occidentales qui empêchent selon lui son pays d'atteindre les objectifs de développement durable.

Dans son discours à l'Assemblée générale annuelle des Nations unies, une vidéo pré-enregistrée, il a rappelé l'existence d'un rapport de l'ONU soulignant l'impact négatif des sanctions sur le Zimbabwe.

"Ils'agit d'une violation du droit international qui compromet la capacité du Zimbabwe à mettre en oeuvre et à atteindre les objectifs de développement durable", y compris l'éradication de la faim, a-t-il affirmé. "Nous appelons donc l'Assemblée générale à se prononcer fermement contre ces sanctions illégales unilatérales", a-t-il ajouté.
Le Zimbabwe est visé par des sanctions occidentales depuis le début des années 2000. Elles visent cependant surtout des dirigeants accusés de corruption et de mauvaise gestion de l'économie. Selon un rapport de l'ONU datant de novembre 2019, les sanctions ont toutefois des répercussions sur le commerce et l'investissement.

"Ces sanctions économiques aggravent les inégalités existantes et n'ont aucun impact réel sur leurs cibles supposées", indique ce document qui révèle que 60% des Zimbabwéens sont en situation d'insécurité alimentaire. Emmerson Mnangagwa a pris le pouvoir en 2017 après l'éviction de Robert Mugabe.

Libé
Vendredi 25 Septembre 2020

Lu 125 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.