Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

A Sidi Yahya El Gharb, l'offre de santé se renforce par la mise en service d'un centre d'hémodialyse




L'offre de santé dans la commune de Sidi Yahya El Gharb vient de se renforcer par la mise en service d'un centre d'hémodialyse, réalisé avec le soutien de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH).
Les services du centre, premier du genre à l'échelle de la province de Sidi Slimane, disposent d'une capacité d'accueil de 35 patients souffrant d'insuffisance rénale et nécessitant une hémodialyse deux fois par semaine.
Doté d'équipements de nouvelle génération et d'un personnel qualifié dont un docteur spécialisé, cinq infirmières et quatre assistantes, le nouvel établissement vise à garantir un accès facile et permanent aux services d'hémodialyse, tout en améliorant les conditions de prise en charge et d'appui aux personnes atteintes d'insuffisance rénale chronique, a indiqué la néphrologue et responsable du centre d'hémodialyse, Aicha Radoui, dans une déclaration à la MAP.
"Ces patients se déplaçaient auparavant vers les villes avoisinantes de la province pour recevoir les soins. Aujourd'hui la mise en place de ce centre de santé va alléger le fardeau des patients lié aux déplacements", a t-elle expliqué.
Selon la cheffe du service de communication de la province de Sidi Slimane, Amal Benabdi, la construction du centre médical a nécessité une enveloppe budgétaire de plus de huit millions de dirhams financée dans le cadre d'un partenariat entre la province à travers le fonds de l'INDH (1MDH), le conseil provincial (2,858 MDH) et la délégation provinciale du ministère de la Santé (4,3 MDH). "L'objectif premier de ce projet consiste à renforcer l'offre de santé et améliorer l’accès aux soins pour les patients", a-t-elle rappelé.
Dans sa troisième phase, l'INDH tient compte de la situation des personnes atteintes d'insuffisance rénale et, par conséquent, leur dédie une catégorie à part entière dans la liste des "catégories sociales cibles du programme de lutte contre la précarité", a rappelé Mme Benabdi.
Le centre comprend notamment une salle de consultation, une salle de soins, deux salles de dialyse, une salle de réanimation, une salle de traitement des eaux, une pharmacie et d'autres dépendances.

Samedi 18 Janvier 2020

Lu 5000 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif