Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

97 individus en détention préventive suite aux événements d'Al Hoceima

Dépôt de 66 demandes pour expertise médicale de cas de torture présumée




Au total, 97 individus sont placés en détention préventive suite aux événements survenus à d’Al Hoceima, a indiqué jeudi le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.
Le nombre de personnes placées en garde-à-vue s’élève à 47, tandis que 66 demandes d’expertise médicale sur des cas de torture présumée ont été déposées, a-t-il ajouté lors d'un point de presse au terme de la réunion hebdomadaire du Conseil.
Des condamnations à la prison ferme ou avec sursis ont été prononcées en première instance à l’encontre de 40 détenus, 18 individus sont poursuivis en état de liberté, alors que les dossiers de 16 autres personnes ont été classés, a-t-il poursuivi.
Pour leur part, le ministre d'Etat chargé des Droits de l'Homme, Mustapha Ramid et le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar, vont tenir des rencontres avec les organisations de défense des droits de l'Homme sur les événements d'Al Hoceïma.
D’après Mustapha El Khalfi, ces rencontres dont la date n'a pas été fixée, seront consacrées à l'examen des différents développements en relation avec les événements d'Al Hoceïma, et à la coordination avec le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) à ce sujet.
"La position adoptée par le gouvernement à ce sujet est responsable", a-t-il dit en allusion à ces événements, ajoutant que le CNDH est doté de la prérogative de porter plainte en cas d'abus relatifs à ces évènements.
Après avoir indiqué que le bilan définitif fait état dernièrement de 108 blessés parmi les forces de sécurité, il a fait état d'un ''souci de faire montre de retenue'' concernant ces évènements, relevant les efforts que déploient les forces de sécurité.  
En cas d'abus, des enquêtes s'imposent, a affirmé le porte-parole du gouvernement.
Il a également annoncé que le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a estimé que les dernières décisions issues du Conseil des ministres, en relation avec les derniers événements qu'a connus la province d'Al Hoceima, amorcent une nouvelle étape dans l'action gouvernementale, faisant état d'une mobilisation globale en vue de redoubler d'efforts, renforcer la coordination entre les départements gouvernementaux et d'accélérer la réalisation des projets dans la province, et ce dans le respect des délais impartis.
Le porte-parole du gouvernement a indiqué que le Conseil a engagé un débat profond au sujet du développement des derniers événements d'Al Hoceima, notant que plusieurs mesures ont été prises, dont la tenue mardi d'une réunion entre les partis de la majorité gouvernementale, en vue d'accompagner les nouveautés liées à ce chantier et de contribuer à sa réussite.
Il s'agit également d'une réunion tenue mercredi entre les différents départements ministériels signataires du programme "Al-Hoceima Manarat Al Moutawassit", afin d'exposer les projets et les moyens financiers mobilisés, ainsi que d'assurer le suivi de l'état d'avancement des chantiers, afin de rattraper tout retard enregistré, a-t-il ajouté. Et de souligner que le gouvernement a de l'estime pour la décision prise par S.M le Roi Mohammed VI de charger les ministres de l'Intérieur et des Finances, à travers l’inspection générale de l’administration territoriale au ministère de l’Intérieur et l’Inspection générale des finances, de mener les enquêtes et les investigations nécessaires sur la non-réalisation des projets programmés dans le cadre de ce grand projet de développement, déterminer les responsabilités et soumettre un rapport en la matière dans les plus brefs délais.
Le gouvernement, a-t-il noté, tiendra des rencontres avec les instances des droits de l'Homme, les syndicats et les médias, pour impliquer toutes les parties dans la réussite de ces projets, et intensifiera les visites ministérielles, et ce de manière régulière et périodique, afin d’assurer le suivi de la mise en œuvre des projets et de communiquer à ce sujet, particulièrement à la lumière des grands efforts de développement visant à répondre aux revendications socio-économique des habitants.
D’autre part, le ministre a souligné que le Conseil de gouvernement s’est arrêté sur les derniers événements qu’a connus Al Hoceima le jour d’Aïd Al-Fitr, rappelant que le chef du gouvernement avait déjà exprimé ses regrets et sa tristesse suite aux événements douloureux ayant eu lieu et qui ont causé des blessés, que ce soit parmi les manifestants ou les forces de l’ordre, et avait appelé les responsables concernés à remplir leurs missions de maintien de la sécurité et de respect de la loi et des dispositions légales relatives aux protestations.

Inventaire des conventions et projets

Le chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, a annoncé, jeudi à Rabat, qu’il a été décidé de créer une commission auprès du département du chef du gouvernement, chargée de réaliser un inventaire exhaustif des conventions et des projets signés devant S.M le Roi Mohammed VI ou adoptés par le Conseil de gouvernement, qu'il s'agisse d'Al Hoceima ou d'autres régions du Royaume.
La dernière réunion du Conseil des ministres ouvre ainsi la voie à une nouvelle étape qui sera marquée par un redoublement des efforts pour assurer le respect des délais prévus dans ces programmes et conventions, ainsi que par un degré élevé de vigilance avant la signature de ces accords, afin de garantir le règlement préalable de toutes les problématiques liées au financement et à la mobilisation de l'assiette foncière, la coordination adéquate entre les départements gouvernementaux et la réalisation des études nécessaires à même de permettre la mise en œuvre idoine de ces conventions, a souligné le chef du gouvernement.
Le chef du gouvernement a aussi réaffirmé la nécessité de multiplier les visites de terrain pour suivre l’état d’avancement des projets in situ et s’enquérir des problématiques liées à la réalisation des projets, indiquant, dans ce sens, que plusieurs ministres effectueront des visites dans plusieurs régions, dans le but de renforcer la mobilisation pour atteindre les objectifs et être à la hauteur des attentes de S.M le Roi Mohammed VI et du peuple marocain.

Samedi 1 Juillet 2017

Lu 1259 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Mots Croisés