Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

90 migrants portés disparus dans un naufrage près des côtes libyennes

Nouvelle opération de Frontex en Méditerranée




Environ 90 migrants, en majorité des Pakistanais, pourraient avoir péri vendredi lorsque leur bateau a coulé au large des côtes libyennes, a indiqué l'agence de l'ONU pour les migrants (OIM).
"Dix corps ont échoué sur les côtes libyennes", dont 8 Pakistanais et 2 Libyens, et il y a 3 survivants, a déclaré aux médias à Genève une porte-parole de l'OIM, Olivia Headon, lors d'une conférence téléphonique.
"Deux des survivants ont nagé jusqu'à la côte", tandis que le troisième a été "secouru par un pêcheur", a-t-elle expliqué.
Selon ces survivants, au moins 90 migrants pourraient avoir perdu la vie lors de cette tragédie. La majorité d'entre eux étaient des Pakistanais.
En 2017, 3.138 Pakistanais sont arrivés en Italie après avoir traversé la Méditerranée depuis la Libye, selon l'OIM.
Cette année, les chiffres concernant les Pakistanais sont pour l'instant plus élevés, avec environ 240 arrivés en Italie en janvier contre seulement 9 en janvier de l'an dernier.
En 2017, plus de 3.100 migrants sont morts ou portés disparus en tentant de traverser la Méditerranée pour rejoindre l'Europe, dont plus de 2.800 au large de la Libye, selon un décompte de l'OIM.
Par ailleurs, Frontex a lancé le 1er février une nouvelle opération destinée à secourir les migrants en Méditerranée et aussi à réprimer efficacement les activités des passeurs, trafiquants et combattants, a annoncé mercredi l'agence européenne des frontières.
Baptisée "Themis", elle remplace l'opération "Triton" qui avait été engagée en 2014 pour venir en aide à l'Italie, destination de milliers de migrants.
La zone opérationnelle de Themis sera la Méditerranée centrale et couvrira les routes maritimes utilisées par les migrants venant d'Algérie, de Tunisie, de Libye, d'Egypte, de Turquie et d'Albanie, selon le directeur exécutif de Frontex Fabrice Leggeri cité dans un communiqué.
"L'Opération Themis répondra mieux aux flux changeants de la migration et à la criminalité transfrontière. Frontex aidera aussi l'Italie à réprimer des activités criminelles, tel le trafic de drogue via l'Adriatique", a-t-il ajouté.
Le volet sécurité comprendra le renseignement et d'autres démarches visant à détecter des combattants étrangers et d'autres menaces terroristes aux frontières extérieures de l'Union européenne, précise le communiqué.
Les bateaux affrétés par Frontex continueront à participer aux opérations coordonnées par les centres de secours en mer compétents. L'année dernière, l'agence a pris part au sauvetage de 38.000 personnes au large de l'Italie, de la Grèce et de l'Espagne, toujours selon son communiqué.
Selon le ministère italien de l'Intérieur, 2.730 migrants en provenance de Libye ont débarqué sur les côtes italiennes depuis le 1er janvier.
La quasi-totalité des migrants qui débarquent en Italie -- ils ont été 119.000 en 2017 -- passent par la Libye, mais les départs sont en baisse depuis l'été à la suite d'accords conclus par Rome avec les autorités libyennes et des milices.

Samedi 3 Février 2018

Lu 701 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés