Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

67. 900 Marocains ont acquis des nationalités européennes en 2017

83% d’entre eux se sont naturalisés italiens, espagnols ou français




 Les citoyens d’origine marocaine se placent en tête des étrangers ayant acquis la nationalité d’un Etat membre de l’Union européenne en 2017, a relevé récemment l’Office statistique de l’Union européenne (Eurostat).
Selon des chiffres publiés par cette institution de la Commission européenne chargée de l'information statistique à l'échelle communautaire, sur les 825.000 étrangers bénéficiaires de la nationalité d’un État membre de l’Union européenne (UE),  67.900 étaient des ressortissants marocains.
« Les citoyens marocains formaient le plus grand groupe de nouveaux citoyens d’un État membre de l’UE dont ils étaient résidents en 2017 », a indiqué Eurostat soulignant que 83% d’entre eux ont acquis la nationalité italienne, espagnole ou française.
Ainsi, d’après les données statistiques recueillies par Eurostat, les citoyens marocains récipiendaires de la nationalité d’un pays membre de l’UE arrivent devant ceux de l’Albanie dont 97% (58.900 personnes) ont acquis la nationalité grecque ou italienne.
Les ressortissants de l’Inde se hissent au troisième rang avec 31.600 personnes dont plus de 53% ont acquis la nationalité britannique. Ils devancent ceux de la Turquie avec 29.900 personnes dont plus de la moitié a acquis la nationalité allemande et de la Roumanie (25.000 personnes, dont 32% ont acquis la nationalité italienne).
Avec 23.100 personnes dont 45% ont acquis la nationalité britannique, les étrangers d’origine pakistanaise se hissent à la sixième place du podium devant la Pologne qui compte 22.000 bénéficiaires de la nationalité d’un Etat membre dont 63% ont acquis la nationalité britannique ou allemande et le Brésil qui recense 21.600 personnes dont 74% ont acquis la nationalité italienne ou portugaise.
A noter que les ressortissants marocains, albanais, indiens, turcs, roumains, pakistanais, polonais et brésiliens « représentaient un tiers environ (34%) du nombre total de personnes ayant acquis la nationalité d’un État membre de l’UE en 2017 », a relevé l’Office statistique de l’UE dans un communiqué.
Quant aux Roumains (25.000 personnes), Polonais (22.000) et Britanniques (15.000), la même source a indiqué qu’ils « constituaient les trois plus grands groupes de citoyens de l’UE ayant obtenu la nationalité d’un autre État membre ».
A propos de l’évolution du nombre de personnes ayant acquis la nationalité d’un État membre de l’UE (825 000 personnes) au cours de l’année 2017, Eurostat a noté que le chiffre est en baisse par rapport à 2016.
En effet, l’année d’avant, elles étaient 995.000 à bénéficier de la nationalité d’un Etat membre contre 841.000 en 2015.
Par ailleurs, l’Office a noté que « si, parmi les personnes devenues citoyens de l’un des États membres de l’UE en 2017, 17% étaient auparavant citoyens d’un autre État membre de l’UE, la majorité était des ressortissants de pays tiers ou des apatrides ».

Alain Bouithy
Samedi 9 Mars 2019

Lu 950 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com