Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

17ème session de l’APM. Les représentants des Parlements arabes appellent à une relance du partenariat euro-méditerranéen


Libé
Samedi 4 Mars 2023

17ème  session de l’APM. Les représentants des Parlements arabes appellent à une relance du partenariat euro-méditerranéen
Les représentants des Parlements arabes ont appelé, mercredi à Rabat, à relancer le partenariat euro-méditerranéen et à lui donner un nouvel élan à la lumière des troubles sécuritaires, économiques, sanitaires et environnementaux que connaît le monde.

Lors de la séance d’ouverture de la 17è session de l’Assemblée Parlementaire de la Méditerranée (APM), accueillie par le Parlement marocain sur deux jours, les particupants ont souligné la nécessité pour les parlementaires d’engager des discussions fructueuses et de mettre à contribution leur expertise législative afin de construire un avenir meilleur pour les peuples de la région arabe et méditerranéenne, appelant à établir un diagnostic précis des défis et à œuvrer pour la paix et la stabilité dans la région.

À cet égard, le député Mohamed Abou El-Enein, de la Chambre des représentants d'Égypte a appelé à la mise en place d’un nouveau partenariat euro-méditerranéen basé sur la croissance, le commerce et l’investissement bénéfique pour tous, soulignant l’impératif pour les pays du Nord de changer leur vision vis-à-vis des pays du Sud dans le cadre d’un engagement politique, d’une volonté sérieuse et d’un investissement suffisant.

Dans ce sillage, M. Abou El-Enein a appelé à l’élaboration d’une charte euro-méditerranéenne qui protège et promeut l’investissement, à concevoir une carte euro-méditerranéenne des investissements qui tienne compte des ressources de chaque pays et à élargir le partenariat pour inclure le continent africain en tant que terre d’avenir, dont le potentiel réside dans la résolution de nombreuses crises énergétiques et alimentaires auxquelles le monde est confronté.

Pour sa part, le Premier Vice-Président de la Chambre des représentants jordanienne, Ahmed Ibrahim Al Khalayla, a exhorté les parlementaires à engager des discussions constructives et à oeuvrer ensemble pour apporter des solutions aux problèmes et défis liés à la migration, à la sécurité, au terrorisme, à la traite des êtres humains et aux développements géopolitiques et sécuritaires dans la région, soulignant que cette réalité difficile ne peut être surmontée qu’en redéfinissant ces défis et en adoptant de nouvelles politiques.

Il a souligné que la Jordanie est consciente de la gravité des problèmes auxquels sont confrontés les pays de la région et oeuvre pour lancer des initiatives et coopérer avec tous les partenaires dans le but d’investir dans les atouts de la région et de tirer parti des ressources disponibles afin de parvenir à une intégration qui mène à la prospérité.

Dans ce sillage, le président du Conseil de la Choura du Qatar, Hassan bin Abdullah Al Ghanim, a indiqué, dans une allocution lue en son nom par son adjoint, Hamda bint Hassan Al Sulaiti, que les objectifs ambitieux que le Parlement de la Méditerranée cherche à atteindre contribueront à renforcer la paix et la sécurité internationales, à réduire les tensions dans les foyers de conflit dans le monde, à réaliser le développement durable et à éradiquer la pauvreté et le terrorisme.

À cet égard, il a souligné la nécessité de respecter les droits fondamentaux des individus et des peuples, au premier rang desquels les droits inaliénables du peuple palestinien frère, qui lutte pour obtenir ses droits nationaux et établir son État indépendant avec AlQods-Est pour capitale, saluant les initiatives prises par le Parlement de la Méditerranée afin de réaliser cet objectif.

Pour sa part, Fahmi Zarir, membre du Bureau de la Présidence et Secrétaire du Conseil national palestinien, a dénoncé les agressions israéliennes dans les territoires palestiniens, tout en saluant le soutien apporté par le Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods.

M. Zarir a émis le souhait de voir l’APM poursuivre ses efforts pour atteindre ses objectifs et renforcer les liens de communication et les relations fortes entre les pays voisins de la Méditerranée qui ont un destin commun et qui ont en partage des coutumes et une coopération forte, appelant les partenaires du Nord à miser sur le Sud pour un avenir prospère pour toutes les parties.

De son côté, la deuxième vice-présidente du Conseil de la Choura bahreïnie, Jihad Abdellah Al-Fadhel, a souligné l’importance de construire et d’élargir les alliances parlementaires pour servir les intérêts stratégiques des pays, relevant que les pays du CCG en général, et le Royaume du Bahreïn en particulier, veillent à coopérer dans des domaines d’intérêt commun pour les pays de la méditerranée, en particulier dans les domaines liés à la consolidation de la sécurité et de la paix, à la lutte contre l’extrémisme et le terrorisme, à la promotion du développement durable, à la sécurité énergétique et à la transformation numérique.

Elle a rappelé la création au Maroc du Réseau parlementaire pour la sécurité alimentaire et la nutrition en Afrique et dans le monde arabe en 2019, appelant l’APM à adopter des partenariats parlementaires en relation directe avec les questions d’actualité tout comme le dossier économique et la sécurité alimentaire, à la lumière des défis préoccupants induits par le changement climatique qui affecte particulièrement la région euro-méditerranéenne.

La 17è session de l’APM traite divers questions et sujets d’actualité à l’ordre du jour de cette organisation parlementaire, à travers des recommandations et des résolutions élaborées dans le cadre des commissions permanentes spécialisées de l’APM, notamment celles liées aux questions de l'immigration, la Sécurité et le terrorisme, le Crime organisé et la traite d’êtres humains, les développements géopolitiques et sécuritaires dans la région, la crise financière et économique, L’intelligence artificielle, l’efficacité énergétique, la sécurité hydrique et la protection du milieu marin.

Cette session, qui intervient dans un contexte régional agité marqué par des défis multidimensionnels, se tiendra en présence de plus de 200 participants, issus de 20 pays et organisations régionales et internationales, outre des acteurs de la société civile et des opérateurs économiques.

Les travaux de cette 17è Session seront marqués par l’élection du nouveau président de l’Assemblée Parlementaire de la Méditerranée, pour la période 2023-2024.


Lu 965 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p