Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

155 migrants entrent en force à Sebta




Une tentative d'assaut collectif d’environ 400 immigrants clandestins originaires des pays de l’Afrique subsaharienne du préside occupé de Sebta via le centre de Belyounech a été mise en échec vendredi matin, ont indiqué les autorités locales de la préfecture M'diq Fnideq via un communiqué relayé par l’agence MAP.
Neuf migrants clandestins ont été blessés légèrement et transférés à l’hôpital de la ville de Fnideq pour recevoir les soins nécessaires, ajoute la même source.
Les forces publiques ont réussi à arrêter environ 90 migrants qui ont été remis aux services sécuritaires compétents, alors que les opérations de recherche se poursuivent pour interpeller les autres clandestins, selon la même source.
Un groupe composé de 155 migrants irréguliers est néanmoins parvenu à pénétrer vendredi à Sebta en franchissant sa clôture hérissée de barbelés, a annoncé à l'AFP un porte-parole de la préfecture locale.
"Tous sont originaires d'Afrique subsaharienne, la majorité de Guinée Conakry", a précisé ce porte-parole.
Ils ont franchi la clôture frontalière à 7H20 locales, à la faveur du brouillard, blessant légèrement 12 gardes civils qui tentaient de les intercepter, selon le porte-parole de la préfecture. Plusieurs d’entre eux ont reçu des soins pour des coupures.
C'est la première fois depuis un an que des migrants parviennent à franchir en groupe la haute clôture surmontée de barbelés coupants qui sépare ce préside occupé du reste du Maroc, selon la préfecture.
Depuis le début de l'année, 3.427 migrants sont parvenus à entrer à Sebta et dans l’autre préside occupé de Mellilia par voie terrestre, soit 18,1% de moins qu'en 2018, selon le dernier bilan du ministère espagnol de l'Intérieur. Parmi eux, 671 sont entrés à Sebta, notamment en se cachant dans des véhicules.
Une fois sur place, ils se rendent habituellement dans un centre d'accueil pour y déposer une demande d'asile.
Selon le ministère ibérique de l'Intérieur, 14.591 migrants sont, par ailleurs arrivés par la mer en Espagne depuis janvier, soit 42,5% de moins que l'an dernier.
L'Espagne, première porte d'entrée de l'immigration clandestine en Europe en 2018, a été dépassée cette année par la Grèce, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Samedi 31 Août 2019

Lu 550 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif