Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Signature d'une convention entre l'Académie Hassan II des sciences et techniques et le Réseau des académies des sciences d'Afrique




​Signature d'une convention entre l'Académie Hassan II des sciences et techniques et  le Réseau des académies des sciences d'Afrique
L'Académie Hassan II des sciences et techniques et le Réseau des académies des sciences d'Afrique (NASAC) ont signé, jeudi à Rabat, un accord-cadre visant à booster la coopération scientifique et technique entre les deux établissements.
La convention, signée dans le cadre de la 5ème session plénière solennelle annuelle 2015 de l'Académie Hassan II des sciences et techniques, organisée sur le thème scientifique général "Risques naturels : Séismes, ondes de tempêtes, phénomènes climatiques extrêmes", a été paraphée par le secrétaire perpétuel de l'Académie, Omar Fassi-Fehri et le président du NASAC, Mostapha Bousmina.
"Cette convention que nous venons de signer avec le NASAC s'inscrit dans le cadre de la politique traditionnelle de notre pays et dans le sillage de la volonté exprimée par SM le Roi en faveur du renforcement de nos relations avec les pays du continent et le peuple africain dans tous les domaines, notamment celui scientifique et technique", a relevé M. Fassi-Fehri qui a toutefois déploré le nombre restreint de coopérations scientifiques nouées entre le Royaume et les pays africains.
"L'Afrique recèle plusieurs atouts que nous pourrons ensemble mettre au services de la population de nos pays ainsi qu'au service de notre continent", a-t-il ajouté, précisant qu'à travers cet accord, le Maroc "reste fidèle à sa tradition réaffirmée de manière très forte par le Souverain".
De son côté, M. Bousmina a fait savoir que le Royaume, via cette signature, consolide sa place au sein du NASAC mais également sur le plan scientifique à l'échelle du continent africain.
"Cet accord-cadre de coopération consacre la politique menée par SM le Roi qui prône plus d'ouverture sur l'Afrique, plus de partenariats Sud-Sud et plus de coopérations avec les pays frères que sont les pays africains", a noté le président du NASAC.
Il a, par la même occasion, rappelé que le Maroc a "une longue tradition en matière d'implication et d'aide aux pays africains", ajoutant que le présent accord vient renforcer la contribution du Royaume à l'épanouissement scientifique du continent.
S'étalant sur trois jours, la session plénière solennelle annuelle de l'Académie qui réunit tous les membres de l'Académie, résidents, associés et correspondants, est l'occasion d'examiner le rapport d'activités de l'Académie au cours de l'année 2014, de s'informer des derniers résultats des travaux de recherche d'académiciens et de chercheurs marocains confirmés, et de renouveler les instances élues de cette institution. 

MAP
Samedi 28 Février 2015

Lu 308 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés