Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​S.M le Roi reçoit le conseiller principal du président Trump et la délégation israélienne qui l'accompagne



Voici un communiqué du Cabinet Royal:
"Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l'assiste, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, a reçu, mardi 22 décembre 2020 au Palais Royal de Rabat, une délégation composée de :
- M. Jared Kushner, conseiller principal du président des Etats-Unis d'Amérique ;
- M. Meir Ben-Shabbat, conseiller à la Sécurité nationale de l’Etat d’Israël ;
- M. Avrahm Joel Berkowitz, assistant spécial du président des Etats-Unis d’Amérique et représentant spécial pour les négociations internationales.
Au cours de cette audience, Sa Majesté le Roi,Que Dieu l’assiste, a réitéré sa pleine satisfaction quant aux résultats historiques de l’entretien que le Souverain a eu, le 10 décembre 2020, avec Son Excellence Monsieur Donald Trump, président des Etats-Unis d’Amérique.
La proclamation présidentielle reconnaissant la marocanité du Sahara, ainsi que les mesures annoncées pour la reprise des mécanismes de coopération avec Israël, constituent des développements majeurs pour le renforcement de la paix et de la stabilité régionale.
Ces mesures concernent l’autorisation des compagnies aériennes israéliennes pour transporter des membres de la communauté juive marocaine et des touristes israéliens vers le Maroc, la pleine reprise des contacts et des relations diplomatiques et officiels avec Israël au niveau approprié, la promotion d’une coopération économique bilatérale dynamique et innovante, et l’action en vue de la réouverture des bureaux de liaison à Rabat et à Tel Aviv.
Sa Majesté le Roi, que Dieu l’assiste, a félicité M. Kushner pour le travail substantiel accompli depuis sa visite au Maroc en mai 2018, et qui a permis de réaliser ce tournant historique en faveur de l’intégrité territoriale du Maroc et ce développement prometteur pour la paix au Moyen-Orient. S’adressant à M. Meir Ben-Shabbat, Sa Majesté le Roi, que Dieu l’assiste, a souligné les liens particuliers avec la communauté juive marocaine, et notamment ses membres occupant des postes de responsabilité en Israël.
L’audience Royale a été l’occasion de réaffirmer que l’ensemble des décisions et mesures annoncées lors de l’entretien téléphonique du 10 décembre entre le Souverain et le président Donald Trump, seront intégralement appliquées.
Sa Majesté le Roi, que Dieu l’assiste, a réitéré, enfin, la position cohérente, constante et inchangée du Royaume du Maroc sur la question palestinienne, basée sur la solution à deux Etats vivant côte à côte, dans la paix et la sécurité ; les négociations entre les parties palestinienne et israélienne comme seul moyen de parvenir à un règlement global et définitif ; et l'attachement de Sa Majesté leRoi, Président du Comité d'Al Qods, à la sauvegarde du caractère musulman de la ville sainte.
A l’issue de cette audience une Déclaration conjointe entre le Royaume du Maroc, les Etats-Unis d’Amérique et l’Etat d’Israël, a été signée devant Sa Majesté le Roi par le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, Jared Kushner et Meir Ben-Shabbat.
Ont assisté à cette audience, Adam Seth Boehler, PDG de la Société de financement du développement international des USA, Fouad Ali El Himma, conseiller de Sa Majesté leRoi, et Nasser Bourita,ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger".

Jared Kushner : Le leadership visionnaire de S.M le Roi place la région sur une trajectoire prometteuse

Le conseiller principal du président des Etats-Unis Jared Kushner a exprimé, mardi à Rabat, sa reconnaissance à Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour son leadership visionnaire, qui place le Maroc et l'ensemble de la région sur une trajectoire très prometteuse. "Je suis particulièrement reconnaissant à S.M le Roi Mohammed VI pour son leadership visionnaire, qui place le Maroc et l'ensemble de la région sur une trajectoire très prometteuse", a dit Jared Kouchner lors d'un point de presse à l'issue de la signature, devant le Souverain, d'une Déclaration conjointe entre le Maroc, les Etats-Unis et Israël. Rappelant que le Maroc est l'un des partenaires "les plus anciens et les plus proches" des Etats-Unis, Jared Kushner a souligné que les deux pays, qui viennent de célébrer le 243ème anniversaire de la reconnaissance des Etats-Unis par le Royaume en 1777, entretiennent des relations "plus solides que jamais". "Nous n'oublierons jamais que le Maroc a été le premier pays à reconnaître les Etats-Unis", a indiqué le haut responsable américain. S'arrêtant  sur la question du Sahara marocain, Jared Kushner a relevé que chacune des administrations américaines, depuis celle du président Bill Clinton, a affirmé son soutien à l'initiative "sérieuse, crédible et réaliste" du Maroc pour une autonomie au Sahara. En annonçant sa reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur le Sahara, le président Donald Trump "rejette le statu quo qui ne bénéficie à personne, et choisit d'aller vers une solution juste, durable et mutuellement acceptable, une solution qui a du sens et qui a plus de chance d'améliorer le quotidien des gens", a déclaré le conseiller du président US. Une "autonomie réelle" est "l'unique option réalisable", a-t-il encore noté, réitérant l'appel de son pays à toutes les parties "à œuvrer de manière constructive avec les Nations unies afin d'aller de l'avant dans le processus de négociations". Par ailleurs, le haut responsable a dit attendre "avec impatience" l'ouverture d'un consulat américain à Dakhla "pour faire avancer davantage les efforts diplomatiques et cueillir les fruits des efforts tangibles du Maroc en faveur des provinces du Sud et au-delà". Il est grand temps de placer toute la région et ses peuples sur un "chemin de transformation réelle vers davantage de paix, de stabilité et de prospérité". De son côté, Meir Ben-Shabbat, conseiller à la sécurité nationale d’Israël, a exprimé, au nom du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, sa "profonde estime" à Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour son "leadership courageux et sa vision éclairée", se disant "fier de se retrouver au Royaume à la tête d'une délégation israélienne officielle pour établir des relations avec le Maroc". Il a signalé que les "liens entre le palais Royal, en fait l'ensemble des Marocains, et les juifs du Maroc constitueront un pont entre les deux pays, et l'une des fondations de la paix entre les deux peuples". Le responsable israélien s'est dit particulièrement touché par cette visite à un pays qui a vu naître son père et ses frères, "ainsi que des milliers de juifs d'origine marocaine",relevant que les us et coutumes des juifs marocains "se perpétuent" en Israël à travers les générations actuelles. Le conseiller à la sécurité nationale d'Israël a tenu à souligner les "possibilités sans limites" de coopération avec le Maroc dans les domaines de l'aviation, de la créativité, des sciences, de la santé et de l'agriculture, entre autres. Intervenant à cette occasion, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a affirmé que la visite de la délégation américano-israélienne constitue un "événement historique et important". Elle intervient en application des éléments de la conversation téléphonique entre S.M le Roi Mohammed VI et le président Donald Trump, qui a contenu des "annonces historiques et importantes" sur la reconnaissance des Etats-Unis de la marocanité du Sahara, les développements au Moyen-Orient et la relance de mécanismes de coopération entre le Royaume du Maroc et Israël. La Déclaration conjointe, signée devant Sa Majesté, fera office, a-t-il dit, d'une "feuille de route sur laquelle les trois pays travailleront aux niveaux de la question du Sahara marocain, des relations maroco-israéliennes et de l'instauration de la paix et la stabilité au Moyen-Orient.

Signature de deux accords maroco-américains pour la promotion des investissements

Le Maroc et les Etats-Unis d’Amérique ont signé, mardi à Rabat, deux accords de coopération destinés à promouvoir les investissements au Maroc et en Afrique lors de la visite de la délégation américano-israélienne de haut niveau. Le premier accord, un mémorandum d’entente entre le gouvernement du Royaume et la Société américaine de financement du développement international (United States International Development Finance Corporation-DFC), a été signé par Mohamed Benchaaboun, ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration et Adam Boehler, PDG de la Société américaine de financement du développement international. Ce mémorandum d’entente prévoit de fournir un soutien financier et technique à des projets d'investissement privés, d’un montant de 3 milliards de dollars, au Maroc et dans les pays d’Afrique subsaharienne, en coordination avec des partenaires marocains. Le deuxième accord,signé par Mohcine Jazouli, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, et Adam Boehler, est une lettre d’intention entre les gouvernements du Maroc et des Etats-Unis, représenté par la Société américaine de financement du développement international concernant l’initiative américaine «Prosper Africa». A travers cette lettre d’intention, le gouvernement marocain exprime son soutien à l’initiative américaine Prosper Africa. Une antenne de cette agence sera ouverte à l’ambassade des Etats-Unis à Rabat afin de faciliter l’accès aux investisseurs américains et coopérer ensemble vers l’Afrique.

Conclusion de quatre accords maroco-israéliens

Le Maroc et Israël ont signé, mardi à Rabat, quatre accords dans plu- sieurs domaines lors de la visite de la délégation américano-israélienne de haut niveau. Il s’agit d’un accord sur l’exemption de formalités de visa pour les détenteurs de passeports diplomatiques et de service, signé par le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Mohcine Jazouli et Shlomo Mor- Yosef, directeur général de l'Agence de la population et de l'immigration. De même, un mémorandum d’entente dans le domaine de l’aviation civile a été signé par Zakaria Belghazi, directeur général de l’aviation civile au ministère du Tourisme, de l'Artisanat, du Transport aérien et de l'Economie sociale, et Joël Feldschuh, directeur de l'Agence de l'aviation civile. En reconnaissant l’importance d’assurer des vols directs entre Israël et le Maroc, les deux parties s’engagent à mener des discussions pour la conclusion d’un accord sur les services aé- riens. En outre, un mémorandum d’entente sur l’innovation et le développement des ressources en eau qui prévoit la coopération technique en matière de gestion et d’aménagement de l’eau, a été signé par Hammou Bensaadout, directeur général de l'eau au ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l'Eau, et Yechezkel Lifshitz, directeur général du ministère des Ressources en eaux. Quant au mémorandum d’entente de coopération dans le domaine des finances et de l’investissement signé par Nabyl Lakhdar, directeur général de l’Administration des douanes et impôts indirects relevant du ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’administration, et Shira Greenberg, économiste en chef au ministère des Finances, il annonce la promotion des relations économiques entre les deux pays à travers le commerce et l’investissement. Ce mémorandum prévoit la négociation d’autres accords devant régir ces relations: "Convention de non double imposition, Accord sur la promotion et la protection des investissements et Accord sur l’assistance douanière".

Déclaration conjointe entre le Maroc, les Etats-Unis et Israël

Voici le texte intégral de la Déclaration conjointe signée mardi par le Maroc, les Etats-Unis et Israël:
"Le Royaume du Maroc, les Etats-Unis d’Amérique et l’Etat d’Israël,
Se référant à l’entretien téléphonique qui a eu lieu entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Excellence le président Donald Trump, le 10 décembre 2020, ainsi qu’à leurs déclarations historiques respectives publiées le même jour, ainsi que par Son Excellence, le Premier ministre de l’Etat d’Israël, Benjamin Netanyahu annonçant l’ouverture d’une ère nouvelle dans les relations entre le Royaume du Maroc et l’Etat d’Israël ;
Saluant l’opportunité à laquelle ont donné lieu les extraordinaires efforts des Etats-Unis et leur leadership ;
Mettant en exergue la Proclamation des Etats-Unis d’Amérique portant sur la reconnaissance de la souveraineté du Royaume du Maroc sur le Sahara occidental, et stipulant ce qui suit : «Les Etats-Unis reconnaissent la souveraineté marocaine sur l’ensemble du territoire du Sahara occidental et réaffirment leur soutien à la proposition d’autonomie sérieuse, crédible et réaliste du Maroc comme seule base pour une solution juste et durable du différend sur le territoire du Sahara occidental».
«Pour faciliter les progrès dans la poursuite de cet objectif, les Etats-Unis encourageront le développement économique et social avec le Maroc, y compris sur le territoire du Sahara occidental, et, à cette fin, ouvriront un consulat sur le territoire du Sahara occidental, à Dakhla, pour promouvoir les opportunités économiques et commerciales en faveur de la région».
Rappelant l’échange de vues qui a eu lieu durant ledit entretien entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Excellence Donald Trump à propos de la situation actuelle au Moyen-Orient, au cours duquel Sa Majesté le Roi a réitéré la position cohérente, constante et inchangée du Royaume du Maroc sur la question palestinienne, ainsi que la position exprimée sur l'importance de préserver le statut spécial de la ville sacrée de Jérusalem pour les trois religions monothéistes, pour Sa Majesté le Roi, en Sa qualité de Président du Comité Al Qods ;
Reconnaissant le rôle historique dont le Maroc s’est toujours acquitté pour le rapprochement des peuples et la promotion de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient, et tenant compte des liens particuliers que Sa Majesté le Roi entretient avec la communauté juive marocaine vivant au Maroc et partout dans le monde, y compris en Israël ;
Conscients que l’établissement de relations diplomatiques complètes, pacifiques et amicales est dans l’intérêt commun des deux pays, et qu’il contribuera à faire avancer la cause de la paix dans la région, à renforcer la sécurité régionale, à ouvrir de nouvelles opportunités pour l’ensemble de la région;
Rappelant l’entretien entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Excellence Donald Trump, Sa Majesté le Roi a confirmé l’intention du Royaume du Maroc et de l’Etat d’Israël : 
D’accorder les autorisations de vols directs entre le Maroc et Israël, y compris via les compagnies aériennes israélienne et marocaine, et d’octroyer des droits de survol ;
De reprendre sans délai les contacts officiels pleins et entiers entre homologues marocains et israéliens et d’établir des relations diplomatiques complètes, pacifiques et amicales ;
De promouvoir une coopération économique bilatérale dynamique et innovante ;
De poursuivre la coopération dans les domaines du commerce ; de la finance et de l’investissement, en matière d’innovation et de technologie ; d’aviation civile ; de visas et de services consulaires ; de tourisme ; d'eau, d'agriculture et de sécurité alimentaire ; de développement; d’énergie et de télécommunications; et dans d’autres secteurs qui pourraient être définis d’un commun accord ;
De procéder à la réouverture des bureaux de liaison à Rabat et à TelAviv
Sur la base de ce qui précède, le Royaume du Maroc, les Etats-Unis d'Amérique et l'Etat d'Israël conviennent de ce qui suit :
S’engager à respecter pleinement les dispositions de la présente Déclaration, à les promouvoir et à les défendre ;
Convenir que chaque partie aura pleinement honoré ses engagements avant fin janvier, et qu’elle aura identifié des actions nouvelles;
Œuvrer en conséquence aux niveaux bilatéral, régional et multilatéral."

Libé
Mercredi 23 Décembre 2020

Lu 389 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.



Flux RSS