Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Réunion du Conseil de gouvernement

Saad Dine El Otmani : Le discours du Trône, une vision stratégique pour la gestion de la situation au Maroc




Le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, a affirmé, jeudi, que le discours du Trône adressé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la Nation à l'occasion de la Glorieuse Fête du Trône, porte une vision stratégique pour la gestion de la situation actuelle dans le Royaume, marquée par la pandémie du Covid-19. S'exprimant lors de l'ouverture de la réunion du Conseil de gouvernement, M. El Otmani a indiqué que S.M le Roi a souligné dans Son discours du Trône "la réussite de notre pays dans la première étape de lutte contre la pandémie du coronavirus et que nous faisons face actuellement à ses effets sanitaires, économiques et sociales, et que notre pays a été contraint de prendre une série de décisions difficiles, voire rudes parfois, guidé en cela par une double priorité : protéger les citoyens et agir dans l’intérêt supérieur de la Nation".
Le chef du gouvernement a souligné que S.M le Roi a appelé tous les acteurs, le gouvernement en premier lieu, à se concentrer sur les défis et les priorités dictés par cette étape, compte tenu de l'impact négatif de cette crise sur les plans économique et social, malgré les grands efforts consentis par le Maroc pour en atténuer les effets. Dans le cadre de cette vision stratégique, a-t-il poursuivi, S.M le Roi a présenté les traits d'une feuille de route pour le volet économique, tout en soulignant l'impératif de lancer un plan ambitieux de relance économique, de créer un Fonds d’investissement stratégique, d'accélérer une réforme profonde du secteur public et corriger les dysfonctionnements structurels dans certaines entreprises publiques, afin de garantir une complémentarité et une cohérence optimales entre leurs missions respectives et, in fine, rehausser leur efficience économique et sociale et mettre en place une Agence nationale dont la mission consistera à assurer la gestion stratégique des participations de l’Etat et à suivre la performance des établissements publics. 
En ce qui concerne le volet social, auquel le Souverain accorde dans tous Ses discours un grand intérêt, M. El Otmani a indiqué que S.M le Roi a souligné la nécessité de fournir une protection sociale à tous les Marocains et de prendre des mesures pour généraliser la couverture médicale pour tous les citoyens.
S.M le Roi a également exhorté, ajoute M. El Otmani, tous les Marocains et toutes les forces de la Nation sans exception, à mutualiser leurs efforts afin de relever les défis à venir, à agir avec patriotisme et responsabilité et à adhérer aux efforts nationaux pour surmonter cette étape et ses répercussions économiques et sociales.
Et d'ajouter que le gouvernement assumera toutes ses responsabilités pour la mise en oeuvre des Hautes instructions Royales, appelant "tous les secteurs à adhérer à ces chantiers clairs et urgents pour notre pays". Il a annoncé, à cet égard, qu'une conférence gouvernementale se tiendrait sur deux jours avant fin août avec la participation de tous les membres du gouvernement, pour examiner le plan de relance inclusif et intégré de l'économie nationale, et au cours de laquelle chaque département présentera sa contribution.
Par ailleurs, la situation épidémiologique au Maroc connaît des évolutions inquiétantes qui nécessitent d'élever le niveau de prudence et de vigilance, a affirmé le chef du gouvernement.
M. El Otmani a indiqué que “la situation épidémiologique connaît, ces derniers jours, des évolutions inquiétantes en termes de propagation de l'épidémie, de nombre de décès et de personnes dans les services de soins intensifs et de réanimation, dont le nombre a atteint mercredi 108 personnes, contre seulement 19 auparavant”.
Cette propagation effrénée nécessite d'élever le niveau de prudence et de vigilance, d'agir avec sérieux et de prendre toutes les mesures pour stopper l'aggravation de la situation. A cet égard, le chef du gouvernement a lancé un appel à tous les intervenants et à tous les acteurs, ainsi qu'aux citoyennes et citoyens, dans lequel il a souligné que "la responsabilité est individuelle et collective et que chacun doit contribuer positivement à la lutte contre cette pandémie, en adhérant aux mesures préventives et en adoptant un comportement  responsable".
En ce qui concerne le port obligatoire du masque, M. El Otmani a indiqué que le Conseil de gouvernement adoptera un décret-loi portant modification de la méthode de recouvrement des amendes afin de simplifier les procédures prises pour le respect de la loi et d’élever l’efficacité de son application.

​Prolongation de l'état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 septembre

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a décidé la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 septembre 2020, et ce dans le cadre des efforts de lutte contre la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).
Ainsi, le Conseil de gouvernement a adopté le projet de décret N° 2.20.526 portant prolongation de l'état d'urgence sanitaire sur l'ensemble du territoire national. Ce projet de décret, présenté devant le Conseil de gouvernement par le ministre de l'Intérieur, s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions de l'article 02 du décret-loi n° 2.20.292 permettant aux autorités gouvernementales en charge de l'Intérieur et de la Santé de prolonger la période de validité de l'état d'urgence sanitaire par décret, a indiqué le ministre de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi, dans un communiqué lu lors d'un point de presse, tenu à l'issue du Conseil.
Ledit projet s'inscrit aussi dans le cadre des efforts des pouvoirs publics qui veillent sur l'efficacité et l'efficience des mesures prises pour lutter contre la propagation de la pandémie du Covid-19, a précisé M. Amzazi, ajoutant que ce texte juridique vise à prolonger la période de validité de l’état d’urgence sanitaire sur l'ensemble du territoire national du lundi 10 août à 18h00 jusqu’au 10 septembre 2020 à 18h00". A l'instar des étapes précédentes, a poursuivi le ministre, "toutes les mesures préventives et répressives prises dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire resteront en vigueur et seront adaptées chaque fois que les circonstances l'exigent".
 Ce projet de décret confère également aux walis et gouverneurs, à la lumière des données disponibles concernant la situation épidémique au niveau d'une province, d'une préfecture, d'une commune ou plus, le droit de prendre toutes les mesures procédurales nécessaires pour préserver l'ordre public sanitaire, qu'elles soient de nature prédictive, préventive ou protectrice; visant à imposer un ordre de confinement sanitaire facultatif ou obligatoire ou des restrictions temporaires incitant les gens à rester chez eux; limiter leur déplacement, interdire leur rassemblement, ou fermer les locaux ouverts au public ou décider de toute autre mesure relevant de la compétence de la police administrative, a-t-il expliqué.
Le texte vise une mise en œuvre plus efficace des dispositions répressives édictées par le décret-loi n° 2.20.292 en incluant des dispositions spécifiques liées au non-respect de la distanciation physique entre les personnes et du port du masque en tant que mesures préventives destinées à endiguer la propagation de l'épidémie, a indiqué le porte-parole du gouvernement, Saaïd Amzazi.

Samedi 8 Août 2020

Lu 922 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.