Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Pour que les jeunes deviennent les instruments du changement

Le programme des volontaires des Nations unies au Maroc organise une nouvelle formation




​Pour que les jeunes deviennent les instruments du changement
Et de deux. Après le succès remporté par une première session tenue en octobre 2013, le programme des volontaires des Nations unies (VNU) au Maroc réitère son expérience. Il organise de ce fait du 3 au 7 novembre courant la « formation des formateurs en gestion de volontariat ». Cette formation s’inscrit dans une logique de collaboration entre le Maroc et la Tunisie, impulsée dans le cadre du projet régional “Volontariat de la jeunesse arabe” pour un meilleur avenir. Une façon d’aider les jeunes à devenir des instruments de changement. De ce fait, les jeunes seront mieux armés au sein des associations pour mener à bien des actions caritatives. Ils seront donc à même d’influencer les changements dans les processus de développement des pays concernés, à savoir l’Egypte, la Jordanie, le Maroc, la Tunisie et le Yémen. 
Comme l’a souligne, à juste titre, Caroline Delcroix, responsable du programme des Nations unies au Maroc : «Dans un souci de durabilité, la rencontre prendra la forme d’une formation de formateurs. Les organisations participantes s’engagent dès leur inscription à la formation à transmettre les connaissances acquises tout au début au sein de leurs propres équipes et, par la suite, à organiser une réplication de l’activité au bénéfice d’autres associations ». Et d’ajouter: « Le programme des volontaires des Nations unies assure un accompagnement aux organisations participantes afin de leur fournir l’appui nécessaire pour le partage de ladite formation avec d’autres entités accueillant des volontaires». 
Par ailleurs, bon nombre d’activités sont prévues afin de valoriser la contribution des volontaires au développement du pays. C’est dans ce cadre que seront entreprises, d’après le responsable du programme, des consultations nationales sur le cadre juridique et institutionnel du volontariat au Maroc, et ce dans plusieurs villes notamment Oujda, Tanger et Rabat. S’en suivra l’établissement de diverses recommandations. De plus, le programme des VNU, en collaboration avec ses partenaires nationaux et internationaux présents au Maroc, se prépare à organiser la Journée internationale des volontaires, célébrée le 5 décembre de chaque année 
Pour rappel, en octobre 2013, le programme susmentionné avait tenu un atelier, le premier du genre dans le monde arabe, qui s'inscrit dans le cadre d'un projet régional intitulé «Volontariat de la jeunesse arabe pour un meilleur avenir ». 
A cette occasion, la directrice régionale du Programme jeunes volontaires arabes pour un meilleur avenir (programme VNU), en Egypte, Mme Kawtar Zerouali a indiqué que ce programme vise à employer l'énergie des jeunes au service de l'opération de développement afin qu'il soit en mesure d'appréhender le concept de volontariat selon une approche qui met en avant la dimension de développement plutôt que celle de bienfaisance, outre d'inscrire ce programme dans un cadre institutionnel organisé qui garantit le respect de l'échange entre le volontaire et l'institution accueillante. 
 

Nezha Mounir
Mardi 4 Novembre 2014

Lu 303 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés