Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Ouverture du 4ème Festival ciné café à Taza





La 4ème édition du festival international ciné café s'est ouverte, vendredi soir à Taza, avec la participation de courts métrages de réalisateurs marocains et étrangers. Une vingtaine de films de réalisateurs professionnels et amateurs venus de France, Espagne, Algérie, Tunisie, Egypte, Syrie, Liban, Irak et du Maroc prennent part à la compétition officielle de cette manifestation artistique et culturelle.
Il s'agit des films marocains "la Pièce", "Exécution d'un mort", "le Fil coupé", "le Relaxe", "The White magic", "Philosophe", "Adam", "Whispers under the dust", "Désintégration", "Exiled spirit" et "Tableau" ainsi que de "Sabra" (Egypte), "Crazy hunter" (Syrie), "Kayn ola Makanch" (Algérie), "la Lune te va bien" (Tunisie), "Mama lova" (France), "Tawan" (Irak) et "The report" (Liban).
Dans une déclaration à la MAP, le directeur du festival Aziz Zerrouki a indiqué que cette manifestation culturelle, qui est à sa quatrième édition, contribue au renforcement de la dynamique culturelle et touristique de la province de Taza, connue pour son potentiel historique et naturel important. L'idée du festival est de permettre au grand public d'avoir accès au cinéma dans d'autres espaces dont les cafés, en l'absence d'une salle dédiée au septième art dans la ville, a souligné M. Zerrouki, estimant que cette initiative est de nature à réhabiliter les cafés en tant qu'espaces à dimension culturelle et artistique.
Le jury de cette édition est présidé par le directeur du "Palestinian Film Forum", Saud Muhanna et composé du réalisateur marocain Mohamed Abderrahmen Tazi et des artistes Majida Ben Kiran, Abdelali Sibari, Mohamed Abdelhadi Smiti, El Houcine Chaabi et Mohamed Belhissi.
Le cinéma palestinien est à l'honneur à la 4e édition du Festival national ciné café. La cérémonie d'ouverture a été marquée par la projection d’un court métrage palestinien et par plusieurs spectacles artistiques. Au menu de ce festival figure, également, des ateliers sur les métiers du cinéma et les arts dramatiques et des colloques qui rassembleront des écrivains et des universitaires.

Libé
Dimanche 22 Décembre 2019

Lu 1220 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.