Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Mohamed Benabdelkader : La réforme du système judiciaire passe par l'amélioration des conditions de travail des magistrats




​Mohamed Benabdelkader : La réforme du système judiciaire passe par l'amélioration des conditions de travail des magistrats
La réforme globale du système de la justice n'aura aucun impact en l'absence de l'amélioration des conditions de travail des magistrats et des cadres du ministère public, a affirmé jeudi à Rabat le ministre de la Justice, Mohamed Benabdelkader.
Il a fait cette déclaration au cours d'une cérémonie de remise de véhicules de service aux procureurs du Roi dans plusieurs tribunaux de première instance afin qu'ils puissent accomplir au mieux les missions relevant des compétences du ministère public.
A cet effet, il a été procédé à l'acquisition sur deux tranches de lots de voitures devant être remises aux parquets concernés, sachant que la première tranche porte sur 44 voitures de service.
L'institution du ministère public, en tant que partie intégrante du pouvoir judiciaire indépendant et l'une de ses composantes essentielles, assume des fonctions par lesquelles elle contribue à la sécurité juridique et judiciaire du citoyen et à la préservation de ses droits et libertés, a relevé le ministre.
Mohamed Benabdelkader a souligné, à cet égard, la nécessité de fournir à cette institution toutes les formes de soutien matériel, humain, technique et logistique, pour qu'elle soit en mesure de remplir ses fonctions dans les meilleures conditions avec l'efficacité requise selon les objectifs définis par le législateur, au service notamment de la réforme escomptée du système judiciaire.
Selon le ministre, la mise en œuvre du deuxième objectif stratégique de la Charte de la réforme du système judiciaire relatif au renforcement de la protection judiciaire des droits et libertés, à l'amélioration du rôle de la justice pénale et de celui du ministère public dans le contrôle de la jouissance par les suspects de leurs droits nécessite de mettre à disposition les moyens nécessaires au ministère public afin d'accomplir ses missions aussi stratégiques.
Cette cérémonie s'est déroulée en présence du procureur général du Roi près la Cour de cassation, président du ministère public, du secrétaire général de la présidence du ministère public et des directeurs de l'administration centrale du ministère de la Justice.

Samedi 11 Juillet 2020

Lu 1001 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif