Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Marc Lavoine : La mort, je flirte avec elle




C'est à coeur ouvert que Marc Lavoine s'est confié au magazine Psychologies. Il y évoque largement la disparition de sa mère Micheline et aborde par ce biais le thème de la mort. Un sujet qui le fascine. "La mort, je flirte avec elle, je ne l'aime pas mais je vais constamment la chercher", reconnaît le chanteur et acteur français, avant de glisser une petite note d'humour noir : "Je ne vais pas très bien, vous savez." Marc Lavoine n'en dira guère plus. Il va en revanche longuement s'exprimer sur la mort de sa maman qui souffrait, comme lui, d'une lypémanie (une forme de dépression sévère dérivée de la mélancolie). "Je me sens responsable de ne pas l'avoir sauvée quand elle était sur son lit, à la fin de sa vie, pareille à une feuille morte. (...) 
L'autre raison de ce livre [Quand arrivent les chevaux, son troisième livre, NDLR], c'est qu'il y a eu ce jour où je me suis entendu dire : 'Si je la laisse là où elle est, dans cet hôpital, dans trois jours elle est morte.' C'est ce qui s'est produit. J'ai vécu toutes ces années avec la culpabilité de ne pas avoir su écouter cette voix en moi", confie-t-il à propos de ce drame survenu il y a déjà sept ans. Il s'explique : "J'ai eu la sensation de l'abandonner. Pourtant, c'est elle qui m'a demandé de partir. Cette séparation durera toute ma vie. L'abandon ne nous abandonne jamais."
Si l'artiste de 56 ans parle beaucoup de sa mère, c'est parce qu'elle est le sujet principal de son troisième ouvrage, en préparation, Quand arrivent les chevaux. "Ma mère, qui aimait follement les chevaux, était désolée à l'idée qu'un jour les chevaux sauvages disparaissent de la surface de la terre. Ce jour est arrivé. Mais il reste des chevaux libres, heureusement. Le livre porte sur les trois dernières semaines avant sa mort. Je lui devais ça", a-t-il révélé à propos du titre.

Samedi 27 Octobre 2018

Lu 642 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés