Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Londres collaborera avec les talibans s’ils arrivent au pouvoir en Afghanistan



Le Royaume-Uni collaborera avec les talibans en Afghanistan s’ils entrent au gouvernement et respectent les droits de l’Homme, a déclaré le ministre britannique de la Défense, Ben Wallace. “Quel que soit le gouvernement en place, le gouvernement britannique coopérera avec lui, à condition qu’il adhère à certaines normes internationales”, a déclaré le ministre dans une interview publiée mercredi par le journal The Telegraph. Mais “comme pour les autres gouvernements dans le monde, s’ils se comportent d’une manière qui va gravement à l’encontre des droits de l’homme, nous réexaminerons notre relation”, a-t-il ajouté. Ben Wallace a reconnu que la perspective de collaborer avec les talibans pouvait susciter la controverse, alors que 457 militaires britanniques sont morts en Afghanistan, mais “tous les processus de paix requièrent de s’entendre avec l’ennemi”. Les troupes étrangères, présentes depuis 20 ans en Afghanistan dans le cadre d’une coalition menée par les Etats-Unis sous l’égide de l’Otan, ont entamé début mai leur retrait définitif, prévu pour s’achever d’ici la fin août. A la faveur de ce retrait, les talibans, au pouvoir de 1996 à 2001, mènent depuis deux mois une offensive contre les forces afghanes, qui leur a permis de s’emparer de vastes territoires ruraux. Ils ont affirmé contrôler 85% de l’Afghanistan. Les insurgés se sont rendus récemment maîtres de postes-frontières clés avec l’Iran, le Turkménistan ou le Tadjikistan, ainsi que de plusieurs districts de provinces voisines de Kaboul, laissant craindre qu’ils n’attaquent prochainement la capitale et son aéroport, seule voie de sortie de la ville pour les ressortissants étrangers. Selon le ministre britannique de la Défense, les talibans aspirent à la “reconnaissance internationale” pour obtenir des financements et les soutiens nécessaires à la reconstruction du pays, “et vous ne faites pas ça avec une cagoule de terroriste” sur la tête. “Vous devez être un partenaire de la paix, sinon vous risquez d’être isolés”. Alors que les négociations officielles engagées à Doha sont au point mort, Ben Wallace a appelé les talibans et le président afghan, Ashraf Ghani, à travailler ensemble pour apporter de la stabilité au pays après des décennies de conflit.

Libé
Jeudi 15 Juillet 2021

Lu 961 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS