Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les excuses publiques de Kanye West à Kim Kardashian après ses déclarations outrancières





Le 16 juillet, Kanye West annonçait sa candidature à l’élection présidentielle qui se tiendra en novembre prochain aux Etats-Unis. Cependant, les inscriptions sont déjà closes en Floride et au Texas, ce qui de fait annihile tout espoir d’une victoire pour le rappeur, époux de Kim Kardashian. Le 20 juillet, Kanye West a tenu un meeting politique particulièrement confus au cours duquel il déclarait avoir voulu que son épouse avorte alors qu’elle était enceinte de leur fille aînée, North. Il a ensuite publié plusieurs tweets, très rapidement effacés, dans lesquels il affublait sa belle-mère, Kris Jenner, du surnom de Kris Jong-Un, accusait Kim Kardashian de vouloir le faire interner et exprimé son souhait de divorcer.
Le 22 juillet, Kim Kardashian a publié un communiqué dans lequel elle demandait de faire preuve de compassion à l’égard de son mari tout en évoquant les problèmes de santé mentale dont il souffre, notamment des troubles bipolaires. “C’est une personne brillante mais compliquée qui, en plus de la pression générée par le fait d’être un artiste et un homme noir, a enduré la douloureuse disparition de sa mère et doit gérer la pression et l’isolement amplifiés par ses troubles bipolaires”, expliquait-elle.
C’est au tour de Kanye West de s’exprimer après ses déclarations choc. Le rappeur, qui semble avoir repris ses esprits, a publié à nouveau des tweets, mais cette fois afin de présenter ses excuses pour ses propos à l’encontre de son épouse : “Je voudrais m’excuser auprès de ma femme Kim, d’avoir rendu publiques des affaires privées. Je ne l’ai pas préservée, comme elle l’a fait pour moi. Kim, je veux te dire que je sais que je t’ai blessée. S’il te plaît, pardonne-moi. Merci d’être toujours à mes côtés.” Après s’être rendu aux urgences de lui-même, une fois les tweets d’excuse publiés, il a finalement rebroussé chemin car il ne se sentait pas bien face aux équipes médicales. De retour chez lui, il aurait subi quelques examens selon lesquels son état n’inspirait pas d’inquiétude.

Mardi 28 Juillet 2020

Lu 827 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.