Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les enseignants d’Essaouira en sit-in aujourd’hui

Le délégué du MEN dans le collimateur




​Les enseignants d’Essaouira en sit-in aujourd’hui
La gestion unilatérale et contestable de l’Opération un million de cartables, les ressources humaines, les cantines scolaires, la carte scolaire, les classes d’intégration, les projets de construction de nouveaux établissements, et les logements de fonction ont été pointés du doigt par le Syndicat national de l’enseignement affilié à la CDT qui a, par le biais d’un communiqué diffusé par son conseil provincial le 12 octobre 2014,  critiqué vigoureusement la situation du secteur de l’éducation et de la formation à Essaouira . Il a imputé au délégué du MEN l’entière responsabilité quant à ce constat inquiétant et sujet de toutes les critiques.
Après avoir réitéré son soutien à la grève générale prévue le 29 octobre 2014 et au sit-in observé au sein des établissements scolaires le 15 octobre 2014 , le SNE-CDT a vivement condamné les décisions gouvernementales portant atteinte aux droits et acquis des fonctionnaires du secteur de l’enseignement  et notamment le régime de retraite et leur droit à poursuivre des études universitaires.
Sur le plan local, le SNE a rejeté catégoriquement la prétendue gestion participative proposée par le délégué du MEN qui tergiverse à mettre en application les termes de la note 40 régissant le dossier des logements de fonction vacants dont l’attribution  n’a pas respecté la loi en vigueur. 
Le communiqué du SNE-CDT a condamné la volonté de fermeture et de cession de certains établissements scolaires (école Youssef Naciri à titre d’exemple), et a relevé le déficit dont souffrent certains établissements scolaires au niveau de l’encadrement administratif. 
La situation catastrophique de certains internats qui ont doublement dépassé leurs capacités d’accueil a également été à l’ordre du jour du conseil provincial du SNE-CDT qui a souligné le retard important enregistré par les projets de construction de nouveaux établissements tout en appelant les services de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de la région de Marrakech-Tensift-El Haouz à ouvrir une enquête au sujet des uniformes scolaires qui n’ont pas été généralisés sur l’ensemble des établissements scolaires au titre de l’année scolaire 2013-2014.
Le SNE-CDT a condamné également les affectations de deux nouvelles enseignantes loin des règles de mérite tout en appelant le délégué du MEN à annuler lesdites décisions qui bafouent les principes d’équité et d’égalité des chances.
Les classes d’intégration scolaire qui intéressent surtout les enfants à besoins spécifiques ont dominé le débat du conseil provincial qui a déploré la gestion hasardeuse de ce dossier tout en appelant à une solution définitive du problème des équipements et des ressources humaines.
Pour conclure, le communiqué publié à l’issue de la réunion du SNE-FDT a salué la coordination syndicale locale tout en appelant à une large adhésion au sit-in prévu aujourd’hui vendredi en signe de protestation contre la lente décrépitude du secteur de l’enseignement à Essaouira. 

Abdelali Khallad
Vendredi 17 Octobre 2014

Lu 433 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif