Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les eaux de l'Oued Bouskoura décolorées par des rejets industriels



 Les eaux traitées par la Station d'épuration des eaux usées (STEP) de Nouaceur qui se déversent dans le Canal agricole (Oued Miricane) sont "désormais décolorées et limpides", après le traitement immédiat des rejets de couleur rouge concentrée émanant d'un industriel spécialisé dans les colorants alimentaires qui ont atteint l'Oued Bouskoura, assure la Lydec. Dès que le constat a été établi, Lydec a effectué un prélèvement des eaux colorées épurées par la STEP de Nouaceur pour analyse, fait savoir la même source dans un communiqué, précisant que les résultats du laboratoire d'analyses agréé, Labelma, ont montré que les rejets sont conformes aux normes en vigueur et, donc, sans risques. Il s'agit, en effet, d'une coloration et non d'une pollution. "L'industriel, qui n'a pas respecté son engagement de traiter la coloration en amont de ses rejets, a été sommé de suspendre ses déversements", indique l'opérateur d'eau et d'électricité dans le Grand Casablanca. Lydec, en charge notamment des activités d'eau, d'électricité et d'assainissement dans le Grand Casablanca, mène un suivi régulier des rejets industriels au niveau du Grand Casablanca et veille à la qualité des eaux déversées dans le milieu naturel. Elle accompagne et est à la disposition de ses grands clients, notamment les clients industriels et les promoteurs pour leur apporter son expertise technique en matière de traitement de leurs rejets. L'opérateur réalise régulièrement des enquêtes sur les rejets industriels, signe des conventions d'accompagnement et mène des opérations.

Libé
Lundi 18 Janvier 2021

Lu 401 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Juin 2021 - 22:46 Le gazoduc maroco-nigérian sur la bonne voie




Flux RSS