Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Les Nations unies lancent un appel urgent aux dons pour les millions de rescapés au Népal

Cinq jours après le séisme, un adolescent extrait vivant des décombres




​Les Nations unies lancent un appel urgent aux dons pour les millions de rescapés au Népal
Les sauveteurs ont sorti vivant un adolescent de 15 ans des décombres d'une pension de Katmandou, cinq jours après le séisme meurtrier qui a tué environ 5.500 personnes au Népal et détruit une bonne partie du pays. Ce miracle offre une rare éclaircie dans un horizon très sombre pour le Népal, les coordinateurs de l'aide ayant prévenu que certains villages très touchés ne pouvaient être rejoints qu'après cinq jours de marche.
Les Nations unies ont lancé un appel urgent aux dons pour les millions de rescapés qui manquent cruellement de vivres, de médicaments et d'eau potable dans la capitale Katmandou et les régions rurales. De son côté, les autorités népalaises ont annoncé la reprise d'ici la semaine prochaine des ascensions sur l'Everest, une source de recettes cruciales pour le pays, en dépit de l'avalanche déclenchée samedi par le séisme et qui a tué 18 personnes. Cinq jours après le séisme de magnitude 7,8 qui a fait près de 5.500 morts et des milliers de blessés dans le petit pays himalayen, l'aide humanitaire massive continuait d'affluer jeudi mais des difficultés logistiques ralentissent la distribution aux survivants désemparés, épuisés, menacés par la faim et la soif.
Même si ces répliques s'estompent, certaines ont encore été ressenties dans la nuit à Katmandou. La population de la capitale est épuisée et contrainte de survivre largement à l'extérieur.
Des centaines de milliers de personnes ont fui la capitale mais des signes de retour à la vie émergeaient jeudi, certains magasins rouvrant tandis que des vendeurs de légumes reprenaient place sur la place Durbar dévastée.
Devant l'ampleur du désastre, l'ONU a lancé un appel de fonds de 415 millions de dollars pour parer au plus pressé, estimant que 70.000 maisons avaient été détruites et 530.000 endommagées dans 39 des 75 districts du pays.
Le gouvernement a reconnu être dépassé par l'ampleur de la catastrophe, face au séisme le plus meurtrier depuis plus de 80 ans au Népal. De nombreux villages parmi les plus sévèrement affectés se trouvent dans des régions escarpées de l'Himalaya, d'accès particulièrement difficile. L'ONU et ses donateurs vont dans l'immédiat fournir des tentes à 500.000 sans abri, ainsi que du matériel médical, de l'eau et des équipements sanitaires pour 4,2 millions de personnes. L'ONU souligne que les opérations de recherche et de secours (SAR) sont encore très limitées en dehors de Katmandou. 5.489 personnes sont mortes au Népal depuis le séisme survenu samedi et environ 8.000 personnes blessées, selon un bilan encore provisoire. Selon l'ONU, huit des 28 millions d'habitants de ce pays ont été affectés par la catastrophe, dont 1,7 million d'enfants.

Vendredi 1 Mai 2015

Lu 53 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.