Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Le rappeur FBG Duck victime d’une fusillade en plein jour à Chicago

​Le rappeur FBG Duck victime d’une fusillade en plein jour à Chicago




Nouveau drame dans l’univers du rap : après de décès à 27 ans du rappeur Lil Marlo dans une fusillade à Atlanta à la mi-juillet, c’est le rappeur américain FBG Duck qui est mort ce mardi 4 août, à l’âge de 26 ans. Carlton D. Weekly, de son vrai nom, a été victime d’une fusillade en plein jour alors qu’il se baladait avec deux amis dans un quartier commerçant de Chicago.
Il était 16h30 sur East Oak Street dans le quartier de Gold Coast. Selon les premiers éléments de l’enquête, deux voitures se sont arrêtées, quatre personnes sont sorties et ont ouvert le feu, touchant les trois victimes, avant de prendre la fuite. Selon le Daily Mail, le rappeur a été transporté à l’hôpital dans un état critique et a été déclaré mort peu de temps après son arrivée. Il avait été touché à la poitrine, à l’aine et au cou. Ses amis, un homme de 36 ans et une femme de 26 ans, ont également été emmenés dans des hôpitaux de la région, dans un état grave. Depuis l’annonce du décès de FBG Duck, de nombreux fans du rappeur lui rendent hommage sur les réseaux sociaux. Certains dénoncent également le climat d’insécurité qui est de plus en plus présent à Chicago : depuis le 1er janvier 2020, 440 homicides ont été recensés dans ce quartier.
Si FBG Duck a succombé hier à ses blessures, ce n’était pas la première fois qu’il constituait une cible. En juin 2018, le rappeur avait été visé par une fusillade, mais s’en était sorti après avoir reçu une balle dans l’épaule. Selon des témoins présents sur les lieux, “plusieurs coups de feu” avaient été entendus après que deux personnes se soient fortement disputées. “J’ai vu un gars en noir sortir une arme à feu et il a tiré sur le mec avec la chemise blanche. Et ils ont tous les deux couru. Le gars sur lequel il tirait a couru vers la gauche, et celui qui tirait a couru dans la même direction”, avait déclaré un témoin.

Jeudi 6 Août 2020

Lu 623 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.