Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​La pègre algéro-polisarienne




​La pègre algéro-polisarienne
Combien faudrait-il de preuves pour convaincre de la cupidité et de la culpabilité de dirigeants algériens et de leurs pantins polisariens qui continuent à se remplir les poches, exploitant, sans vergogne, les malheurs de milliers de séquestrés des camps de Tindouf.
S’il en faut encore, il suffit alors de visionner la vidéo du reportage très instructif réalisé par la télévision régionale de Laâyoune.
Une enquête commandée par  l’Union européenne a, en effet, levé le voile sur l’existence de manœuvres frauduleuses avérées qui trouvent leur origine dans la surestimation du nombre des habitants de Tindouf. Le chiffre annoncé par le Polisario est de 200.000 pour une population qui n’en compte pas plus de 90.000, le but étant de rafler un maximum d’aides de la part de la communauté internationale.
Le réseau mafieux algéro-polisarien ne s’arrête pas là. Le butin est détourné depuis Oran. Des produits sont remplacés par d’autres de moindre qualité. D’autres encore se retrouvent sur les étals des différents marchés algériens. Le trajet entre Oran et Tindouf demande tout au plus cinq jours. Mais les camions devant acheminer la marchandise n’arrivent à destination qu’après une cinquantaine de jours. Il faut bien s’accorder le temps nécessaire pour changer les emballages et opérer des détournements en bonne et due forme.
Tout cela se passe sur le territoire d’un pays qui se veut chantre des droits de l’Homme et même donneur de leçons à ce niveau. Ridicule et triste à la fois.

Vendredi 3 Avril 2015

Lu 585 fois


1.Posté par Plékhanov le 03/04/2015 13:08
Bien!Le phénomène ,aujourd'hui décrié partout dans le monde grâce à l'UE ne manque de nous agacer sur l'inéfficacité de la diplomatie maorcaine qui ,depuis un demi-siècle environ, n'arrive toujours pas à mettre l'opinion internationale, définitivement, devant ses responsabilités et trouve toujours du mal à se faire entendre.

L'Algérie mène tout le monde en bateau et le Maroc n'aurait dû accepter de négocier avec personne d'autre que l'Algérie ;c'est simple .Quand on part mal,on a inévitablement toutes sorte de difficultés dans la suite du parcours.

La France et l'Algérie nous ont déjà eus sur la question des territoires de l'Est et du sud-est,sur la ....Il était donc attendu que l'Algérie ,pur produit colonialiste ,se mettrait en travers de notre intégrité territoriale en se levant contre la récupération de notre Sahara."Elle nous avait mis dans sa poche!"

Et de toute façon,si les négociations avec la puissance coloniale sur l'indépendance du pays avaient été menées par des gens compétents ,nul problème ne se serait posé...Encore faut-il que la vérité ne blesse personne surtout pas les survivants parmi les gens d' Aix-les-Bains...

2.Posté par mohammed le 04/04/2015 19:34
C'est ainsi que le journal électronique «algériatimes.net» s'est penché sur le problème dans un article intitulé «L'Algérie finance le Polisario avec des milliards,
Présidée par le chef de l'Etat Abdelaziz Bouteflika, elle a réuni autour de lui le Général Mediène, le Général Gaïd Salah et le ministre des Affaires Etrangères, Ramtane Lamamra. L'ordre du jour consistait à doter le département de Lamamra d'un budget exceptionnel de 750 millions de dollars (!!) devant lui servir à mener des campagnes de dénigrement du Maroc et à financer le séparatisme au Sahara. Le premier financement s'inscrivant dans ce cadre, selon «algériatimes», devait concerner la conférence de soutien au Polisario qui allait se tenir à Rome, du 15 au 17 novembre dernier (et qui s'est effectivement tenue).
Le site va plus loin. Il affirme que, selon ses sources, depuis les quatre décennies que dure le problème du Sahara, l'Algérie a dépensé 250 milliards de dollars pour financer des campagnes médiatiques contre le Maroc, soutenir le Polisario, rallier à cette guerre contre le Maroc des médias et journalistes internationaux, organiser des conférences internationales...
250 milliards de dollars ?! On en reste sans voix.
Mais qu'est ce qui pourrait bien pousser un Etat à dépenser 250 milliards de dollars dans une guerre médiatique contre son voisin ?

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés