Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​La gaffe impardonnable du chef de la MINURSO




​La gaffe  impardonnable du chef de la MINURSO

Le représentant spécial du Secrétaire Général de l’ONU pour le Sahara et chef de la MINURSO, le Canadien Colin Stewart, vient de commettre un impair  diplomatique qui a suscité l’ire des autorités marocaines.
Lors de sa visite dans les camps de Tindouf pour présenter ses condoléances suite au décès de Brahim Boukhari, représentant du Polisario à l’ONU, Colin Steward a noté sur le registre des condoléances que celui fut « ambassadeur », alors que ce titre est réservé aux seuls représentants des Etats reconnus par l’ONU, chose qui ne s’applique par au Polisario.
Il convient de rappeler que la visite de Colin Steward à Tindouf a été programmée depuis plusieurs mois.  Le Polisario avait insisté pour que celle-ci se déroule à Bir Lahlou ou à Tifariti située dans la zone tampon, mais Collin Stewart avait refusé de s’y rendre.
 

H.T
Lundi 9 Avril 2018

Lu 1342 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés