Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​L’alcool, seul vice de Badr Hari




​L’alcool, seul vice  de Badr Hari
Dans un entretien publié dans son édition du mardi 24 février, Al Akhbar révèle que le seul vice de Badr Hari est l’alcool. Le champion marocain de kick boxing estime, tout de même, qu’il n’a rien à se reprocher tant qu’il ne fait de mal à personne. « Boire l’alcool est une erreur, certes. Mais je suis sûr que Dieu est à mes côtés », dit-il, avant d’ajouter : « Je ne suis ni envieux ni rancunier (…) Je prends soin de mes parents et je n’ai jamais fait de mal à personne de toute ma vie. Dieu merci!».
Au sujet des cadeaux de grande valeur offerts par le président tchétchène, Ramzan Kadyrov, le kick-boxeur évoque des rumeurs infondées et dément catégoriquement l’information. Selon lui, sa présence en Tchétchénie, il y a quelques mois, avait pour simple but d’entraîner la garde rapprochée de Ramzan Kadyrov. «Je me considère comme un ambassadeur de mon pays (…) Mon but est de véhiculer l’image réelle du Maroc auprès des stars et des responsables à l’étranger », a-t-il confié à Al Akhbar.
Concernant sa relation avec la célèbre mannequin et artiste américaine, Amber Rose,  Badr Hari nie tout en bloc. «Je ne connais pas cette femme et je ne l’ai jamais rencontrée», dit-il, précisant que l’ex de Kanye West et de Wiz Khalifa n’était pas son genre de femmes ».

Samedi 28 Février 2015

Lu 3220 fois

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés