Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Fouad Laroui signe “Lumières marocaines”, un vibrant hommage à l'art contemporain marocain

L’ouvrage nous emporte dans un véritable tour d'horizon de la création contemporaine marocaine




 Fouad Laroui, auteur marocain de renommée internationale, a prése0rain marocain, devant un parterre de personnalités du monde des lettres et des arts du Maroc et de France.
Paru en novembre dernier, «Lumières marocaines» est le dernier opus de la collection les Routes de l'art de la maison d'éditions Langages du sud. L’ouvrage nous emporte dans un véritable tour d'horizon de la création contemporaine marocaine, éclectique et foisonnante, à travers le travail et les oeuvres de soixante artistes (photographes, peintres, sculpteurs, plasticiens…), des figures pionnières aux jeunes créateurs, des femmes et des hommes. Des artistes qui sont le reflet de l’identité plurielle du Maroc et de sa vitalité créatrice.
Fouad Laroui affirme expliquer, dans l’introduction de ce beau livre, sa propre conception de l’art et souligner « quelque chose qui lui tient profondément à cœur et qui est la raison pour laquelle il a écrit ce livre », à savoir « la diversité ». « Je pense que la diversité est notre plus grande force au Maroc. Ce qui fait vraiment le lien des Marocains, c’est leur diversité », a-t-il dit à la MAP.
Il s’est également félicité du grand succès de cette rencontre qui a fait salle comble à Paris et qui a permis de souligner que «l’art au Maroc est vivant et qu’il est notre façon à la fois de nous distinguer les uns des autres et de cimenter ce que nous sommes : une nation unie mais diverse».
A travers sa vision de l’art qu’il décline dans cet ouvrage, une vision d’ailleurs ouverte à la discussion, Fouad Laroui entend également ouvrir un débat en affirmant que «l’art n’est pas une distraction, encore moins du superflu, mais quelque chose de profondément important pour nous les Marocains. Car c’est par l’art que nous créons nos liens et que nous montrons aussi notre différence ».
Dans son hommage à l’art contemporain marocain, Fouad Laroui ne compte pas en rester là. «Il y aura une autre version prochainement qui regroupera d’autres artistes marocains», a-t-il confié.
Pour l’ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa, «Lumières marocaines» est «un bel hommage à la scène artistique marocaine qui est l’une des plus actives du monde arabe et du continent africain». «Ce beau livre constitue également une meilleure connaissance de l’art contemporain marocain, grâce au regard averti qu’il pose sur pas moins de soixante artistes. Des artistes différents par leurs styles et leurs modes d’expression, leurs parcours, et les sensibilités artistiques qui sont le fruit de riches héritages intellectuels et historiques. Mais qui ont tous en commun un ancrage dans la modernité et une ouverture sur le monde », a dit M. Benmoussa dans une allocution lue en son nom.
L’ambassadeur marocain a tenu également à souligner la haute sollicitude de Sa Majesté le Roi à la promotion de la culture dans sa diversité, dans son ancrage dans l’identité nationale avec ses nombreuses composantes et influences mais aussi dans l’ouverture sur le monde. D’ailleurs, a-t-il dit, la Constitution marocaine en prend acte et impose que la culture soit partie intégrante du développement du Royaume et de son ambition d’intégrer le club des pays émergents, et soit un facteur de cohésion sociale et de rayonnement du pays à l’international.
Cette sollicitude Royale, a ajouté M. Benmoussa, s’exprime notamment dans l’intérêt porté à l’art contemporain comme le montre la création du Musée Mohammed V d’art contemporain de Rabat qui met en avant le Maroc comme une terre de peintres ; une terre qui a attiré et inspiré les plus grands artistes, marqués par sa lumière, son architecture et ses couleurs.
Evoquant le futur Centre culturel du Maroc à Paris, M. Benmoussa a affirmé que l’ambition de ce centre, voulu par Sa Majesté le Roi, est de participer au rayonnement de la culture marocaine en France et de refléter, comme le font les artistes marocains à travers leurs œuvres, «ces histoires d’influences croisées et d’expériences de l’altérité propres à de nombreux artistes marocains». 

A.A.
Lundi 18 Mars 2019

Lu 928 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com