Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Focus à Marrakech sur la relance du secteur touristique après le confinement

Atténuer les répercussions socioéconomiques de la crise induite par la pandémie sur l'activité touristique




​Focus à Marrakech sur la relance du secteur touristique après le confinement
La relance du secteur touristique dans la ville de Marrakech durant la période post-confinement a été, jeudi, au centre d’une réunion de travail entre le Conseil communal de la cité ocre et les professionnels du tourisme.
Cette rencontre, qui s'insère dans le sillage de l'approche participative et de la politique d’écoute et d’interaction adoptées par la commune de Marrakech, vise à mettre l'accent et à débattre de la situation actuelle du secteur du tourisme, et à examiner et identifier les problèmes dont souffre le secteur, avec un focus sur les aspirations et attentes des professionnels.
Il s'agit, en outre, de se focaliser sur les outils et mécanismes à mettre en oeuvre en vue d’atténuer les répercussions socioéconomiques de la crise induite par la pandémie du coronavirus (Covid-19) sur l'activité touristique au niveau de Marrakech, première destination touristique incontournable du Royaume, rapporte la MAP.
Dans une déclaration à la MAP, à l’issue des travaux de cette réunion, le président du Conseil communal de Marrakech, Mohamed Larbi Belcaid, a indiqué que cette rencontre a servi d’espace d’écoute, d'échange et de concertation avec les professionnels du tourisme, premier secteur pourvoyeur d’emplois et qui contribue grandement à la dynamique économique locale.
Après d'intenses débats et discussions, l'ensemble des participants ont souligné, à l'unisson, la nécessité de promouvoir le tourisme interne en tant qu’alternative, à même de permettre une relance soutenue et sûre du secteur dans la cité ocre, a-t-il précisé.
Pour ce faire, le Conseil communal a également soulevé l'impératif de mettre en place des offres spéciales ciblant la classe moyenne notamment, en ces circonstances exceptionnelles durant lesquelles il est attendu à ce que les touristes marocains afflueront en masse vers les principales villes touristiques du Maroc dont la cité ocre.
Dans la foulée, le Conseil communal s’est dit disposé, en collaboration avec le Conseil de la région de Marrakech-Safi, à mettre en place des programmes communs dans le domaine touristique, et à œuvrer de concert avec les professionnels en vue de la promotion de la cité ocre à l'échelle nationale. Le Conseil communal de Marrakech s’engage, en outre, à s’acquitter de l'ensemble des missions qui lui sont dévolues en vue de garantir la sécurité et le bien-être des visiteurs, telles que l’aménagement des espaces, la garantie de la propreté, le renforcement de l’éclairage public, la désinfection et la stérilisation des espaces publics, entre autres, a-t-il ajouté.
S'agissant de certaines questions de portée nationale concernant le secteur du tourisme, en l'occurrence : les incitations fiscales..., M. Belcaid a estimé que ces aspects doivent être discutés au niveau central entre les professionnels du tourisme et les ministères concernés, dont le ministère du Tourisme et le ministère de l’Intérieur.
Dans une déclaration similaire, le vice-président du Conseil régional du tourisme (CRT) de Marrakech-Safi, Taoufiq Madih, a indiqué que cette rencontre a été destinée à échanger autour des moyens à même d’atténuer les impacts de la pandémie sur le tourisme dans la cité ocre, en tant que l'un des piliers majeurs de l’économie locale et celle nationale, notant que la cité ocre est fin prête à recevoir, dans d'excellentes conditions, les touristes et ce, à partir du 11 juin prochain, date prévue pour le début du déconfinement.
M. Madih n'a pas manqué de relever que les principales attentes des professionnels du tourisme tournent autour de la suspension des taxes locales sur le secteur au moins pour une année, et l’accompagnement du secteur par la commune, notamment en cette conjoncture difficile que traverse le Maroc. Et de faire savoir que les professionnels du tourisme sont en phase de préparer et d'élaborer des offres attrayantes à même de permettre de drainer davantage de touristes nationaux notamment, avec la concurrence rude que pourraient exercer d'autres villes marocaines ou pays limitrophes à l'instar de l’Espagne.
Cette réunion s’est déroulée en présence de représentants de différentes filières relevant du secteur touristique, dont des hôteliers, des restaurateurs, des guides touristiques et des responsables des agences de voyages.

Lundi 1 Juin 2020

Lu 1455 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif