Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Deux millions de carpillons dans le barrage Al Massira

Coût de l’opération d'ensemencement : six millions de DH




​Deux millions de carpillons dans le barrage Al Massira
La Direction régionale des eaux et forêts  et de la lutte contre la désertification du Centre a procédé à l'ensemencement  ichtyologique de la retenue du barrage Al Massira, dans le territoire de la  province de Settat, à l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement,  célébrée le 5 juin de chaque année, a déclaré, lundi à la MAP, Amar Rabhi,  directeur régional des eaux et forêts. 
Initiée en collaboration avec le Centre national d'hydrobiologie et de  pisciculture relevant du Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte  contre la désertification (HCEFLCD), cette opération d'ensemencement de deux  millions de carpillons d'espèces de carpes herbivore et argenté pour un coût de  six millions de DH, intervient dans le cadre du programme national lancé par le  Haut commissariat en 2010 pour la mise en valeur piscicole des milieux  aquatiques et le développement de la pêche commerciale au niveau des retenues  des barrages.
Le site du barrage d'Al Massira, un plan d'eau étendu sur une superficie de  14000 ha, est considéré comme le plus important site de pêche dans les eaux  continentales classées au Maroc. La retenue de ce barrage fut classée en 1996  dans le cadre du Plan directeur des aires protégées en tant que Site d'intérêt  biologique et écologique puis inscrite en 2005 comme zone humide Ramsar  d'importance internationale.
La réalisation de cet ensemencement ichtyologique de la retenue de barrage  Al Massira aura des impacts positifs réels en termes de conservation et de  maintien de la diversité des espèces de poissons dans cet écosystème aquatique  et se répercutera aussi par une nette amélioration de la qualité des eaux,  rendue entre autres par la réduction de la biomasse algale et le maintien de la  norme de concentration d'oxygène dissous, explique M. Rabhi.  Et d'ajouter que les retombées socio-économiques de cette opération ne  seront pas les moindres, notamment par l'augmentation de la productivité  piscicole du site, corrélée par une contribution nette au revenu rural des  communautés de pêcheurs.  

Mercredi 10 Juin 2015

Lu 583 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés