Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Des étudiants de six institutions universitaires se mobilisent pour le climat

Rencontre cet après-midi à la Bibliothèque nationale à Rabat




​Des étudiants de six institutions universitaires se mobilisent pour le climat
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les questions touchant au changement et au réchauffement climatiques et plus globalement à l’environnement ne laissent pas indifférents les étudiants marocains.
Conscients des conséquences des effets du réchauffement (induits par l’augmentation de la concentration des gaz à effet de serre) sur l’homme et son environnement, ces derniers se mobilisent à leur manière pour préserver notre planète à travers différentes actions visant à contribuer à l’édification d’un monde plus « propre » et où il fait bon de vivre. 
A ce titre, des étudiants issus de six institutions universitaires marocaines se sont donné rendez-vous aujourd’hui à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc (BNRM) pour discuter des moyens de créer des espaces de débat, d'analyse et d'informations entre jeunes, acteurs associatifs et universitaires sur cette question plus que d’actualité.
Sachant que « le 2 juin dernier, le Maroc a rendu publics ses engagements vis-à-vis de la Convention internationale des Nations unies contre le réchauffement climatique (UNFCCC). Nous en parlerons avec les représentants du monde universitaire, la ministre déléguée en charge de l'Environnement Hakima El Haite et les étudiants dans le cadre d'un débat précédé de quelques mots de présentation du programme », soulignent les organisateurs.
Le programme concocté par les organisateurs indique la présence à cette rencontre de Jean-Marc Berthon, directeur du service de coopération et gouvernance de l'ambassade de France (partenaire de l’événement)  qui prononcera l’allocution d’accueil. Son intervention sera suivie par celle du club étudiant "Diplomacy leaders" de l'EGE (co-organisateur) sur les «Enjeux pour la jeunesse marocaine».
Suivront après, les communications des délégations étudiantes autour des expériences de mobilisation de cette frange. Les participants pourront ainsi suivre les discours des représentants de l'Ecole Hassania des travaux publics, l'Institut agronomique et vétérinaire et l'Ecole de gouvernance et d'économie.
Interviendront également, les étudiants de la Licence d'excellence en sciences politiques de l'Université Mohammed V de Rabat et ceux de la Faculté des sciences juridiques et sociales d’Aïn Chok.
Les représentants de deux associations très actives sur ces questions au Maroc et en France présenteront, à cette même occasion, leurs démarches aux participants. Ces derniers pourront ainsi entende les témoignages de Remy Ruat, vice-président de l'Association Sciences Po Environnement, et Delphine Blumereau, présidente de l'Association CliMates. Précisons que cette dernière n’est autre que l’organisatrice de la Conférence des jeunes pour le climat en novembre 2015.
Pour finir, les étudiants en seront plus sur la position et les engagements du Maroc dans les négociations internationales sur le climat, sa stratégie et ses alliances, son ambition de mobilisation en vue d'accueillir le 22ème Sommet des pays négociant sur le climat (COP22) qui se déroulera l’année prochaine à Marrakech. Il est à rappeler que ce rendez-vous sera précédé par la COP21 prévue à la fin de l’année, en France.
Notons enfin qu’un groupe de 50 étudiants marocains se formant aux enjeux des négociations climatiques, afin de comprendre et d’appréhender les discussions internationales et nationales concernant cette négociation, prendront part, du 12 au 14 juin, à une simulation des négociations climatiques internationales. Une grande première au Maroc. 

Alain Bouithy
Vendredi 12 Juin 2015

Lu 373 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés