Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

You Tube, face Book, blogs et autres sites web : L’USFP, parangon de la communication politique moderne





You Tube au service des élus de l’USFP. Un spot de 10 mn retrace l’évolution du Parti des forces populaires, ses leaders historiques (Mehdi Ben Barka, Omar Benjelloun, Abderrahim Bouabid, entre autres figures emblématiques du mouvement national et socialiste marocain) et ses grandes luttes pour la démocratisation du pays et l’Etat du droit. Le spot véhicule également le programme du parti au niveau rural et urbain, les déficits en infrastructures de base et en équipements et les engagements des candidats usfpéistes.
Parti moderniste et démocrate, l’USFP recourt massivement aux Nouvelles technologies d’information et de communication (NTIC). Certes, c’est du marketing politique, mais l’Internet est devenu désormais l’outil de communication qui a détrôné les médias traditionnels. Les Ittihadis ont considéré Internet, depuis son émergence, comme un média à part entière au même titre que la presse ou les supports audiovisuels et le placent désormais au centre de leur stratégie de communication.
Il faut dire que le multimédia est de plus en plus utilisé au sein des campagnes électorales et jouera probablement un rôle à part entière durant ces élections communales. L’archivage permettra donc de garder une trace “en temps réel” de ces innovations.
Le recueil et la sélection des ressources s’articulent autour de deux axes. Les candidats et leurs organisations, c’est-à-dire la collecte des sites des partis politiques, des sites et blogs officiels ou personnels, permanents ou de campagne, des candidats. A cela s’ajoutent évidemment les réactions et les contributions de la société civile, notamment les sites affiliés aux partis et aux candidats (comités de soutien, etc.), les sites des médias traditionnels, les expressions individuelles et communautaires (forums, etc.)
Avant-gardistes, les Usfpéistes ont développé des milliers de pages web avec un recours massif aux très populaires Face Book et You Tube sans oublier les sites et les blogs. L’objectif consiste évidemment à démocratiser et fluidifier les contacts avec les militants, les électeurs ainsi que les sympathisants. C’était d’ailleurs, le premier parti, à mettre en place un site consacré au parti. Il a diffusé sur son site (www.usfp.ma) l’intégralité des travaux de certaines de ses instances dirigeantes en utilisant la technique de streaming qui était révolutionnaire et au point du progrès. Aujourd’hui encore et à l’occasion de ces élections communales, les Usfpéistes sont nombreux à concevoir des blogs pour assurer une communication efficace, transparente et à grande échelle avec les électeurs en général et leurs sympathisants en particulier.
«Les élus de l’USFP vous présentent un projet global de développement économique et de promotion sociale. Il se compose d’un programme réalisable durant le mandat, basé sur un diagnostic minutieux des problèmes auxquels vous êtes confrontés dans votre vie quotidienne…Ce projet est une sorte de contrat avec vous et qui impose aux élus du parti des forces populaires de rendre les comptes dans le cadre d’outils de communication et de consultations qui vont être mis en place». C’est en ces termes que le parti de la rose s’adresse aux électeurs dans le cadre d’un spécial intitulé: «Gestion communale, les priorités de l’USFP» et dédié aux élections communales du 12 juin.
Dans ce même esprit, les usfpéistes de la région Rabat-Salé-Zemmour-Zaer ont, dans ce sens, développé un site conçu aussi bien en arabe qu’en Français pour communiquer sur tout ce qui concerne le secrétariat régional et secrétariats provinciaux du Parti des forces populaires. Les internautes y trouveront notamment le programme électoral de chaque province, les documents du parti, l’actualité, les meetings politiques organisés ainsi que l’agenda et les conditions d’adhésion au parti.
Pour sa part, Driss Lachgar, tête de liste USFP à Rabat-Souissi dispose, lui aussi, de son propre blog où il évoque son statut en tant qu’élu communal de la ville de Rabat depuis 2003. On peut lire notamment : «Le groupe USFP formant l’opposition au sein de la ville de Rabat, Driss Lachgar œuvre, avec les autres élus USFP de la ville, à redonner à l’action de l’opposition tout son sens. En effet, avec beaucoup de pragmatisme, les élus USFP s’efforcent de faire respecter les lois de notre pays au sein du conseil de la ville et des conseils d’arrondissements, en luttant contre toutes les formes de clientélisme et en s’attaquant à la corruption.
Natif de la ville de Rabat, il s’acharne à défendre en premier lieu les intérêts de ses habitants ainsi que les droits fondamentaux des citoyens en général». Le blog donne également un aperçu général sur ce militant, député ittihadi et citoyen engagé dans l’action associative. 

Mohamed Kadimi
Samedi 6 Juin 2009

Lu 659 fois

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs