Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une charte d’honneur, pourquoi faire ?




Les toutes prochaines échéances électorales prévues pour l’année en cours revêtent une importance toute particulière. Elles sont ardemment attendues pour servir de tournant déterminant  dans la vie politique marocaine. L’espoir est grand de voir ces élections trancher, pour de bon, avec ces pratiques ayant vidé de leur sens celles qui les ont, jusque-là, précédées.
Accepter de tenir un rôle aussi actif que positif dans le processus démocratique tout en en préservant les acquis, c’est adhérer, de facto, à l’éthique et aux nobles principes commandant toute démocratie qui se respecte. La vraie, et non celle de circonstance ou de vitrine. Une démocratie où il ne doit y avoir de place pour les arrivistes ni pour les opportunistes et qui se doit de bannir toute tentation de magouilles et autres pratiques bassement machiavéliques.
La démocratie est un tout indivisible. Elle est à prendre ou à laisser. Y adhérer, c’est s’engager –sur l’honneur- à ne pas la trahir, c’est-à-dire à ne pas chercher à en réduire la portée ni à la bafouer. La charte d’honneur qui revient, ces derniers temps, à la charge, est censée exister de fait et en permanence.
Certes, vu le climat qui pesait par le passé sur la vie politique au Maroc, ladite charte pouvait bien servir la cause de cette avancée voulue par les forces vives du pays, l’USFP en tête. Il en est autrement aujourd’hui, comme vient de le rappeler le Parti des Forces populaires, en réaction à « la vive recommandation » faite, dans ce sens, par l’Intérieur. Si c’est pour la transparence des prochaines élections, si c’est pour voir celles-ci débarrassées de ces pratiques ignominieuses faisant la honte du Maroc et les Marocains, il ne doit y avoir nul besoin de signer quoi que ce soit. Cela doit couler de source pour tout le monde.
Il reste cependant à ce même ministère de l’Intérieur d’assumer pleinement ses responsabilités pour empêcher les magouilleurs de magouiller et à celui de la Justice  d’agir en conséquence.

Mohamed BENARBIA
Jeudi 15 Janvier 2009

Lu 255 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs