Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pèlerinage et grippe porcine : Cherchons toubibs désespérément




Effectuer le petit ou le grand pèlerinage, Al Omra ou Al Haj, cela relève de la liberté individuelle. Cela relève des convictions et du choix de tout un chacun. Cela, pour ainsi dire, ne se discute pas, même s'il s'agit, pour Al Haj du moins, de l'un des cinq piliers de l'Islam, cité, toutefois, après les quatre autres, alors que Al Omra serait à assimiler, dans bien des cas, à une sorte de voyage d'agrément…religieux.
Si l'on se surprend à rappeler de telles évidences, c'est surtout parce que la campagne de l'année en cours diffère considérablement de toutes celles qui l'ont précédée jusque-là. Il faut bien se le dire : ce ne sont pas les seuls pèlerins qui se trouvent concernés, mais tout le monde autour. Et pour cause! Le risque est réel, palpable et omniprésent. Loin de nous l'idée de faire dans le sensationnel, mais il y a bien cette maudite pandémie qui se propage dans tous les coins et recoins de ce petit village qu'est ce monde qui nous abrite. Les Lieux Saints en font bien évidemment partie. L'Arabie Saoudite n'étant pas isolée du reste du monde, il est normal qu'elle soit en train de recenser, à l'instar  de tant d'autres pays, ses cas avérés de cette satanée grippe porcine. Il est tout aussi normal que l'inquiétude soit de mise. Riad a par ailleurs donné l'impression d'apprécier les «décisions», de timides suggestions en fait, émanant de leurs excellences messieurs les ministres de la Santé arabes. Pour rappel : les plus de 65 ans ou ceux pas très costauds, s'abstenir. Autrement dit : vieillards, enfants malades et autres infirmes, il vaudrait mieux remettre cela à plus tard. Comme si les autres étaient épargnés de facto.
Sauf que ce n'est pas si «simple» que cela. Un grand flou subsiste. Et en l'absence de décision précise, claire et nette, c'est la rumeur qui prend le dessus. De pauvres gens ne savent plus où ils en sont. Qu'on les rassure, Bon Dieu, dans un sens ou dans l'autre!
Mention bien, pour nos valeureux oulémas qui ont cherché à «maintenir» les deux pèlerinages. Voilà qui nous change de ces fatwas bêtes et stupides parce que franchement pédophiles ou ignominieusement injurieuses, sans égard aucun, pour la mémoire d'un martyr de toute une nation. Y aurait-il plus martyr que quelqu'un qui a su tourner le dos à toutes les tentations, qui s'est donné corps et âme, qui s'est sacrifié pour le développement de son pays et pour la dignité de ses concitoyens?
C'est pourquoi l'on se gardera de dire que nos valeureux oulémas dans le cas en espèce, ne se sont pas mêlés de ce qui ne les regardait pas.  Ce sont plutôt nos valeureux toubibs que l'on ne cesse d'attendre. Vainement?
La Mecque cette année, ce n'est pas qu'une affaire de religion. Alors dites-nous, chers docteurs, vaut-il mieux s'abstenir ou s'obstiner à tirer le…cochon par les oreilles?

Mohamed BENARBIA
Mardi 11 Août 2009

Lu 360 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs