Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Comité d’entreprise s’inquiète : Le Plan Maroc Vert, un fardeau pour le Crédit Agricole




Le Comité d’entreprise s’inquiète  : Le Plan Maroc Vert, un fardeau pour le Crédit Agricole
Les délégués membres du Comité d'entreprise  du Groupe Crédit Agricole ont annoncé leur ferme intention de défendre l'avenir du Crédit Agricole, outil de développement de l'agriculture et du monde rural.
Cette décision était prise pour faire obstacle à la politique visant à affaiblir le Crédit Agricole qui avait toujours soutenu  l’agriculteur marocain, en particulier lors des périodes de sécheresse, indique un communiqué du Comité d’entreprise.
Sentant le danger et les répercussions du Plan Maroc Vert, qualifié de  diabolique par ledit Comité, visant la liquidation du Crédit Agricole au profit de lobbys financiers dont l'unique intérêt est le profit et la plus-value loin de toute considération économique, sociale et nationale, les délégués du personnel comptent défendre par tous les moyens légitimes les intérêts de leur établissement. Les membres du Comité d’entreprise s’inquiètent de l’engagement pris par le CA de financer le Plan Maroc Vert à hauteur de 20 milliards de DH étalés sur 5 ans.  Leur préoccupation se justifie clairement, d’autant plus que la capacité financière de la banque n’est pas en mesure d’honorer cet engagement. A titre indicatif, d’autres banques ont signé des conventions similaires avec l’Etat, notamment le Groupe Banque  Populaire et Attijariwafa bank.
Selon les délégués membres du comité d’entreprise,   le CA a payé fort la mise en œuvre des politiques publiques  (rééchelonnement des dettes des agriculteurs en périodes de sécheresse).
Faisant endosser la responsabilité de cette situation à l’Etat,  les délégués du personnel du CA demandent au Premier ministre,  aux ministres de l'Agriculture et des Finances, au Wali de Bank Al-Maghreb et au président du GPBM de dévoiler clairement leurs intentions et de soutenir de par leurs responsabilités publiques, cette importante institution nationale bancaire.
Les membres du Comité d’entreprise ont indiqué que cette tentative n’est pas la première du genre visant le CA ; une autre avait déjà eu lieu en 1996 pour les mêmes desseins, mais le personnel de la banque qui  avait mené, pendant 4 ans,  une lutte sans merci, avait eu gain de cause  et pu sauver  l’Etablissement et le restructurer.
Pour défendre les postes de travail de plus de 3.200 familles de cadres et agents dans un contexte de surenchère bancaire, autour du Plan Maroc Vert, par des établissements économiques de taille et des institutions bancaires et financières, le comité d’entreprise lance un appel à l'ensemble des partis politiques, organisations syndicales et de la société civile, les groupes parlementaires, les associations professionnelles du monde rural, d'intervenir d'urgence pour avorter le plan visant la liquidation du Crédit agricole.

LARBI BOUHAMIDA
Mercredi 10 Juin 2009

Lu 1388 fois

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs